MELAUDIA :: forums

Version complète: [Discussion fermée] Bohlender Neo8 avec pavillon
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour à tous,

Quand j'ai parlé à mon ami Jean Yves Soria de mon cadeau de Noë, qui était une imprimante 3D, je ne pensais pas que la première application de cet instrument serait dans le domaine de l'audio.

Jean Yves, qui a découvert les cellules isodynamiques Bohlender a très vite compris qu'il fallait trouver un moyen d'améliorer la réponse assez torturée de ce transducteur, qui par ailleurs présentait des avantages intéressants.

- Faible masse de la membrane
- Impédance de 4 Ohms ne nécessitant pas de transfo, contrairement aux Stratex et consorts
- Rendement de 93dB
- Prix abordable
- Faible dimensions
- Fonctionnement en dipôle

Le pavillon lui est immédiatement venu à l'esprit (c'est un spécialiste).

Mais comment usiner une pièce de phase (lui il dit "divergent") permettant de passer en douceur de 48 trous oblongs de 4,5*9mm à un pavillon de section rectangulaire ?

L'imprimante 3D lui a fourni la réponse.

La première difficulté à été d'arriver à imprimer une pièce de dimensions respectable avec une imprimante que j'avais tout juste étrennée...
Après de nombreux échecs, j'ai enfin réussi à imprimer une pièce de 180*70mm et de 50mm de hauteur.

Les premières mesures ont révélé que les plus gros accidents de la cellule Bohlender étaient considérablement rabotés, et qu'il était possible de descendre aux environs de 350Hz avec un rendement acceptable.

Un petit pavillon de 30*30cm vite fait a tout de suite permis une première écoute.

Et c'est là qu'est apparu l'intérêt de l'opération, le son était déjà excellent, très aérien, délié, dynamique mais sans la moindre agressivité.

Après examen des courbes obtenues, Jean Yves a tout de suite vu ce qu'on pouvait encore améliorer :
Le divergent était un peu court, il fallait passer à 100mm et créer une croissance exponentielle.
La pièce adéquate fut illico dessinée par son fils, avec beaucoup de talent.

L'imprimer a été chaud vu la hauteur et les dimensions, j'étais carrément au max de ma bécane, et il a fallu tout de même 18h30 d'impression...

Cette superbe pièce a mérité un pavillon de 50cm cette fois, section carrée et profondeur 50cm également.
Je l'ai construit vite fait avec du PVC expansé de 10mm d'épaisseur, qui se cintre très bien à 90°C.
Une fois le divergent adapté, je suis passé aux mesures.

Incroyable !!
la grosse bosse du Bohlender s'est complètement aplatie et la réponse devient quasiment linéaire de 200Hz à 16kHz.

Bien sûr, il existe quelques petits accidents, mais JYS a des idées là dessus et la prochaine version du divergent va sans le moindre doute y remédier.

Pour l'écoute, j'ai construit vite fait une caisson de graves, qui a été raccordé à 350Hz à 6dB alors que le Bohlender était coupé avec la même pente grâce à un simple condensateur polypro de 135µF.

L'écoute a été absolument fantastique, j'ai immédiatement appelé un ami mélomane, qui possède du matériel assez performant, enceintes Studio de klinger Favre, amplificateur Plinius, etc...
Nous avons écouté quelques plages et il était vraiment scotché.
L'écoute de l'album de Diana Krall "Live in Paris" lui a carrément hérissé le poil.

Il me reste aujourdhui à construire les deux pavillons définitifs et la partie grave associée pour laquelle je cherche encore des idées.

Je ne sais pas encore si je conserve le fonctionnement en dipôle, si je fais un baffle plan ou un bass-reflex.
Je ne cherche pas à obtenir un grave abysssal avec des grosses gamelles, je n'ai besoin que d'un bon 40Hz avec environ 93dB de rendement.

Ci joint quelques images.

J'ai rédigé ce message avec l'accord de JYS, qui a eu cette idée géniale.
Cdlt
Gérard
[attachment=10790][attachment=10791][attachment=10792][attachment=10793]
Très intéressant ! Merci pour ce retour d'expérience !

Dominique T
Bonsoir Dominique,

Les courbes ont été relevées dans mon labo, milieu très chargé avec sans doute de nombreuses réflexions.
Mais on remarque tout de même que la courbe a complètement basculé par rapport à la courbe du Bohlender nu.

J'ai fait une écoute comparative dans des conditions identiques, niveau corrigé, avec une cellule Martin Logan d'Odyssey dont je dispose.

On retrouve un peu cette écoute très détaillée avec les Bohlender, mais on remarque immédiatement une rapidité que les électrostatiques sont incapables de reproduire et, ce qui est étonnant, sans la moindre agressivité.

La directivité semble également bien moins marquée que celle des ML.

Enfin, un excellent terrain d'expérience avec des moteurs très abordables, même si on n'est pas dans le HR, les instruments à vent et les voix passent à merveille.

gérard
Courbe du premier essai avec le divergent de 50mm de hauteur :[attachment=10794]
Bonjour,
Bravo, beau travail !!
Ce n'est donc pas la version PDR que tu as utilisé ?
Tant qu'à faire je ferais un full dipole, mais bon, chacun fait ce qu'il veut Smile
Par curiosité la courbe de réponse arrière donne quoi ?
Phil.
Salut à tous,

Je nomme ce design 'multidiv' et j'ai choisi de ne déposer ni le nom ni le dessin. Cette première publication étant une antériorité, je poursuis.

Certains diront que c'est stupide, de mon coté je pense que c'est normal. Je préfère maîtriser les améliorations dans un 'concept participatif'...

Cela me démangeait depuis un moment de vous en parler mais c'est fait !

Je commence (avec Gérard) à faire des pièces 'bien clean' Wink

Cordialement, Jean-Yves
Pas mesuré la courbe arrière, je pense qu'elle doit être très proche de celle avant nu.
Ci-dessous la courbe avec le divergent de 50mm et un petit pavillon :

[attachment=10796]

philou a écrit :
Bonjour,
Bravo, beau travail !!
Ce n'est donc pas la version PDR que tu as utilisé ?
Tant qu'à faire je ferais un full dipole, mais bon, chacun fait ce qu'il veut Smile
Par curiosité la courbe de réponse arrière donne quoi ?
Phil.


Philou !

Tu commences à partir dans tous les sens ! Lis un peu ce dont il s'agit !

C'est mon idée, je l'assume et vais la défendre (j'ai les arguments pour)

Je Bosse Là Dessus Depuis un bon moment et je te remercie de ne pas commencer à embrouiller l'affaire...

Pour le bureau de doléances, Merci de s'adresser à moi
(et pour le fichier d'impression 3D, c'est pareil)

escartefigue33 a écrit :
Bonjour à tous,

Quand j'ai parlé à mon ami Jean Yves Soria de mon cadeau de Noë, qui était une imprimante 3D, je ne pensais pas que la première application de cet instrument serait dans le domaine de l'audio.

Jean Yves, qui a découvert les cellules isodynamiques Bohlender a très vite compris qu'il fallait trouver un moyen d'améliorer la réponse assez torturée de ce transducteur, qui par ailleurs présentait des avantages intéressants.

- Faible masse de la membrane
- Impédance de 4 Ohms ne nécessitant pas de transfo, contrairement aux Stratex et consorts
- Rendement de 93dB
- Prix abordable
- Faible dimensions
- Fonctionnement en dipôle

Le pavillon lui est immédiatement venu à l'esprit (c'est un spécialiste).

Mais comment usiner une pièce de phase (lui il dit "divergent") permettant de passer en douceur de 48 trous oblongs de 4,5*9mm à un pavillon de section rectangulaire ?

L'imprimante 3D lui a fourni la réponse.

La première difficulté à été d'arriver à imprimer une pièce de dimensions respectable avec une imprimante que j'avais tout juste étrennée...
Après de nombreux échecs, j'ai enfin réussi à imprimer une pièce de 180*70mm et de 50mm de hauteur.

Les premières mesures ont révélé que les plus gros accidents de la cellule Bohlender étaient considérablement rabotés, et qu'il était possible de descendre aux environs de 350Hz avec un rendement acceptable.

Un petit pavillon de 30*30cm vite fait a tout de suite permis une première écoute.

Et c'est là qu'est apparu l'intérêt de l'opération, le son était déjà excellent, très aérien, délié, dynamique mais sans la moindre agressivité.

Après examen des courbes obtenues, Jean Yves a tout de suite vu ce qu'on pouvait encore améliorer :
Le divergent était un peu court, il fallait passer à 100mm et créer une croissance exponentielle.
La pièce adéquate fut illico dessinée par son fils, avec beaucoup de talent.

L'imprimer a été chaud vu la hauteur et les dimensions, j'étais carrément au max de ma bécane, et il a fallu tout de même 18h30 d'impression...

Cette superbe pièce a mérité un pavillon de 50cm cette fois, section carrée et profondeur 50cm également.
Je l'ai construit vite fait avec du PVC expansé de 10mm d'épaisseur, qui se cintre très bien à 90°C.
Une fois le divergent adapté, je suis passé aux mesures.

Incroyable !!
la grosse bosse du Bohlender s'est complètement aplatie et la réponse devient quasiment linéaire de 200Hz à 16kHz.

Bien sûr, il existe quelques petits accidents, mais JYS a des idées là dessus et la prochaine version du divergent va sans le moindre doute y remédier.

Pour l'écoute, j'ai construit vite fait une caisson de graves, qui a été raccordé à 350Hz à 6dB alors que le Bohlender était coupé avec la même pente grâce à un simple condensateur polypro de 135µF.

L'écoute a été absolument fantastique, j'ai immédiatement appelé un ami mélomane, qui possède du matériel assez performant, enceintes Studio de klinger Favre, amplificateur Plinius, etc...
Nous avons écouté quelques plages et il était vraiment scotché.
L'écoute de l'album de Diana Krall "Live in Paris" lui a carrément hérissé le poil.

Il me reste aujourdhui à construire les deux pavillons définitifs et la partie grave associée pour laquelle je cherche encore des idées.

Je ne sais pas encore si je conserve le fonctionnement en dipôle, si je fais un baffle plan ou un bass-reflex.
Je ne cherche pas à obtenir un grave abysssal avec des grosses gamelles, je n'ai besoin que d'un bon 40Hz avec environ 93dB de rendement.

Ci joint quelques images.

J'ai rédigé ce message avec l'accord de JYS, qui a eu cette idée géniale.
Cdlt
Gérard


Slt Gérard,

Bravo et félicitations pour cette réalisation dont Jean-Yves m'avait informé.
Lorsque j'avais repensé mon système, je m'étais intéressé à ces cellules dont la Néo 10, mais les courbes "torturées".......

Chez Bohlender il y a aussi la RD75 , révélateur de l'un des systèmes de référence de l'IRS; un pote l'avait écouté il y a 4/5 ans lors du salon à Las Végas en Janvier et avait été surpris de l'écoute, pour lui bien meilleure que ses Magneplanar MG III-A, dévoreuses de W.

Pour la partie grave ,j'en ai déjà discuté avec Jean-Yves et je te suggère le panneau plan de bonne dimension et le HP qui va bien ...
... de surcroît l'écoute sera beaucoup plus homogène, mais ne t'attends pas à un grave de la mort qui tue.

JR

PFB a écrit :
Bonjour,

C'est l'emmerdeur, dites vous auriez pas une mesure de la cellule et du pavillon seul, sans la pièce de couplage?

PFB


Bonsoir,
Je n'ai pas fait ce genre de mesure, mais c'est assez facile.
Je ferai ça dans la semaine.
JYS m'a dit il y a un bon moment qu'il fallait creuser le divergent au centre pour justement éviter les longueurs constantes.
A noter que, vu la forme "divergente" il n'y a que 4 canaux de longueur rigoureusement identique en partant des quatre coins vers le centre.

Cdlt,
Gérard

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
URLs de référence