MELAUDIA :: forums

Version complète: [Discussion fermée] Bohlender Neo8 avec pavillon
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,
Très inquiétant ton message...
As tu gardé une des cellules défectueuses ?
Si oui, ça m'intéresserait beaucoup de l'autopsier, j'aurais bien aimé examiner la membrane.
Il semble effectivement qu'il y ait des problèmes d'appro, après vérification.
Cdlt,
gérard
Salut Jean-Claude,

Effectivement c'était 'le bon temps' ... les individus que j'ai rencontré dans la boutique (des clients , des chercheurs ou simplement des amateurs de musique reproduite) et ceux avec qui j'ai eu le bonheur de 'bosser' (Jean Hiraga, Gérard Chrétien et d'autres pointures) étions d'accord : connaissance et discernement pour faire 'jouer ensemble' électroniques et HP ne se résolvaient pas à coup 'd'équations'.
(Je suis rentré dans l'équipe en espérant promouvoir les traitements acoustique du local d'écoute)

Pour ce qui concerne les aimants néodyme, je bosse avec depuis 10 ans sans aucun souci. Les problèmes que tu trouves sur tes cellules méritent Expertise...Tu m'en envoies une par la poste (c'est pas lourd et pas cher) et je vais me faire une séance de dissection...à mon avis les 'fabricants' de l'époque ne maîtrisaient pas le collage entre aimants en répulsion avec le revêtement nickelé standard.

Cordialement, Jean-Yves

jcg74 a écrit :
Bonjour à tous,

Je tombe un peu par hasard sur ce fil fort intéressant concernant le NEO8.

Lors de la sortie de ce HP, il y a plus de 10 ans maintenant, j'en avais acheté 10 pour expérimenter la possibilité d'un "line array" en actif avec ce HP.

Pour faire court, les résultats ne furent pas très concluants et je les ai rangé proprement emballée dans un carton en attendant des jours meilleurs.

Il y a 1 an, je les ai déballé pour constater que 8 sur les 10 présentaient des défauts les rendant inutilisables. Le NEO8 utilise une série de petits aimants chromés collés verticalement entre les fentes, créant le champ magnétique nécessaire à la membrane imprimée pour "s'exprimer". La pellicule de chrome se détachent avec le temps et bien sûr les aimants deviennent mobiles...
Je ne sais pas si les exemplaires que l'on trouve actuellement, utilise encore la même technique (colle, type d'aimant etc) mais je préfère vous en informer.

Egalement, il me semble que le "papa" de ces HPs est décédé il y a peu et que BG a été repris par une autre société ?

Cela explique peut être que la fab de ce HP n'est plus assuré (dixit Part Express)

Dans tous les cas, voilà enfin une illustration parfaite de l'intérêt d'une imprimante 3D.

Cordialement
Jean Claude

PS: si "jys" signifie Jean Yves Soria, alors bonjours à toi, nous avons dû nous croiser rue de Belfort début des années 80... ce qui ne nous rajeunit pas d'ailleurs !

jys a écrit :
Salut Jean-Claude,

Effectivement c'était 'le bon temps' ... les individus que j'ai rencontré dans la boutique (des clients , des chercheurs ou simplement des amateurs de musique reproduite) et ceux avec qui j'ai eu le bonheur de 'bosser' (Jean Hiraga, Gérard Chrétien et d'autres pointures) étions d'accord : connaissance et discernement pour faire 'jouer ensemble' électroniques et HP ne se résolvaient pas à coup 'd'équations'.
(Je suis rentré dans l'équipe en espérant promouvoir les traitements acoustique du local d'écoute)


J'ai également fait partie de l'équipe puisque je suis à l'origine du filtre FA1 dont j'ai, il n'y a pas si longtemps, re consulté avec nostalgie le dossier de fab...

jys a écrit :
Pour ce qui concerne les aimants néodyme, je bosse avec depuis 10 ans sans aucun souci. Les problèmes que tu trouves sur tes cellules méritent Expertise...Tu m'en envoies une par la poste (c'est pas lourd et pas cher) et je vais me faire une séance de dissection...à mon avis les 'fabricants' de l'époque ne maîtrisaient pas le collage entre aimants en répulsion avec le revêtement nickelé standard.)


Malheureusement, après en avoir disséqué justement deux pour bien visualiser le problème je les ai jeté... Je n'ai même pas pris de photo à l'époque et oui je soupçonne un problème de colle également.

Comme tu n'as pas rencontré ce problème, je suppose que les fab ultérieures utilisaient un type de colle différent.
Dans tous les cas, cela ne change pas le problème de l'arrêt de la fabrication...
Amicalement
JC

jcg74 a écrit :
Dans tous les cas, cela ne change pas le problème de l'arrêt de la fabrication...
Amicalement
JC


Etrange message qui dit que c'est mort alors que c'est en train de sortir...

Cette cellule d'un prix abordable et d'une technologie éprouvée montée dans une configuration géométrique novatrice donne déjà des résultats probants...

Quand on parle de voie pas balisée, les joies de la découverte passent par un chemin semé d’embûches comme la disparition du créateur.

Bonjour,
Si la distribution de ces cellules est arrêtée, et il semble bien que ce soit le cas, ce sera malheureusement la fin de l'histoire.
De mon côté, je vais finaliser mon système et profiter de l'écoute extraordinaire de ces pavillons, au moins tant que les aimants tiendront.

Cette idée géniale m'a permis de me familiariser avec l'impression 3D, je commence a découvrir d'autres applications..
Un ami qui développe de nouveaux HP sans fer à fait imprimer ses boîtiers de tweeters en 3D.
Le mouvement est lancé.

De toute façon, l'essentiel est dans la recherche d'une nouvelle technologie, la mise au point et l'émotion de la découverte.
Si ensuite on se retrouve dans une impasse, c'est bien dommage, mais c'est souvent la loi dans notre société où la reprise d'une invention géniale est rarement assurée quand disparaît l'inventeur.
On peut toujours trouver d'autres sujets, dans le domaine de l'audio, ils ne manquent pas...

J'espère avoir l'occasion de faire écouter ces pavillons quand j'aurai finalisé le grave qui va avec.
s'il y a des amateurs près de Bordeaux, ils peuvent me contacter en MP.

Quelques cellules sont encore disponibles chez Audiophonics, les prix ont déjà augmenté de 20%..
Gérard
Merci Gérard et Jean-Yves,

Pour info, j'avais signalé il y a un bon moment l'intérêt de l'impression 3D pour réaliser des pièces d'adaptation très propres entre moteur et pavillon.

Maintenant que tu es équipé, tu vas peut-être trouver des clients sur Melaudia...

Mes pièces d'adaptation en Bronze, sur les 1505, montrent un profil et un état de surface qui est certainement perfectible....

Cordialement,

Dominique
Bonjour,
Aprés le décés de David Graebener en janvier dernier, la société est à l'arret.
C'est dommage d'étre parti sur un modéle qui ne se fait plus, mais il en reste une paire chez A.......cs Smile
Sinon, chez Dayton il y a le AMTPRO 4 Smile
Phil.
Bien l'bonjour,

Sinon, il en reste quelques-uns sur eBay:

http://www.ebay.ca/itm/Bohlender-Graeben...1312941107

Beaucoup moins chers que chez Audiophonics.

Sébastien

escartefigue33 a écrit :
Durant les 25 ans que j'ai passés dans une grande entreprise, j'ai eu tout le temps de me faire une opinion sur les auditeurs.
Ils nous font ch... le matin, ne comprennent rien aux procédés qu'ils prétendent vérifier, se goinfrent bien le midi dans le réfectoire des cadres et sont beaucoup plus dociles l'après-midi.
finalement, ils signent ce qu'on veut avant de partir.
Gerard

Bonjour.
N'importe quoi ....de la vraie démagogie de beauf, digne du "Café du commerce" idem pour celui qui t'as emboîté le pas!!!
Pour ton info j'ai bossé 41 ans dans l'industrie dont 31 dans l'automobile chez Renault, ou j'ai occupé divers postes en maintenance , production en tant que maîtrise ,dans des secteurs de carrosserie(emboutissage , tôlerie etc etc))
Parallèlement , à ces activités, Renault tout au long de ma carrière m'a constamment prodigué de la formation permanente, dans divers domaines , les tous derniers étant dans l'assurance qualité, avec pour formateurs soit des organismes extérieurs , soit des collègues ingénieurs, et techniciens de de la Direction de la qualité....alors pour ce qui est de tes commentaires tu repasseras mon pote!!!!
A titre personnel, grâce à Renault pendant plusieurs années , je me suis perfectionné aux cours du soir après le boulot, y compris certains du CNAM dispensés sur place.
Je ne me reconnais en rien comme un ancien militaire, ou je ne sais quoi recyclé dans l'assurance qualité.
Les nombreuses années passées sur le terrain m'ont permis d'acquérir du pragmatisme, et surtout le solide bons sens indispensable, pour exercer dans les métiers de la qualité que j'ai pratiqués pendant 11 ans à la direction des achats de Renault essentiellement dans la plasturgie,avec aussi les formations idoines...
Tout celà ne m'a pas empêché de m'intéresser à la hifi, à l'électronique aux transfos , et à la mécanique sophistiquée des moteurs et etc
Voilà chef un bref aperçu de ce qui a été mon parcours....mais je ne considère pas pour autant que j'ai vu " 200fois la messe de minuit à mon âge"
Maintenant place au jazz au" Paris Jazz Festival" 2 concerts hier et 2 cet après midi, avec une découverte hier "Miéko Miyazaki" musicienne Japonaise de "Koto" merveilleusement accompagnée par un excellent saxophoniste Alsacien "Frank Wolf" tu connais???
Je fonce au Parc Floral, ou je rencontre des vrais connaisseurs , et amateurs de jazz....cela me change des fora!!!!
gege 94

Dominique-Tanguy a écrit :
Merci Gérard et Jean-Yves,

Pour info, j'avais signalé il y a un bon moment l'intérêt de l'impression 3D pour réaliser des pièces d'adaptation très propres entre moteur et pavillon.

Maintenant que tu es équipé, tu vas peut-être trouver des clients sur Melaudia...

Mes pièces d'adaptation en Bronze, sur les 1505, montrent un profil et un état de surface qui est certainement perfectible....

Cordialement,

Dominique


Bonjour Dominique,
Obtenir un état de surface lisse avec l'impression 3D est quasiment impossible, la dépose de la matière fondue se faisant par couche.
on peut s'en appocher en réduisant la hauteur des couches ... et en augmentant le temps d'impression, il faut 33% de temps supplémentaire si on passe de 0,3mm à 0,2
Les faces verticales sont donc constitués d'un empilement de petits bourrelets.
Il est toutefois possible d'obtenir une surface lisse par traitement post-impression.
Pour l'ABS, il suffit de placer la pièce quelques instants dans de la vapeur d'acétone, ça marche assez bien.
C'est également possible pour le PLA, avec un autre solvant qu'on trouve sur le Web.
L'impression 3D permet en tout cas d'obtenir des pièces quasiment impossibles à réaliser par enlèvement de matière.
cdlt,
gérard

Pages: 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14
URLs de référence