MELAUDIA :: forums

Version complète: Une affaire "grave"
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

Dominique-Tanguy a écrit :
J'ai essayé la formule donnėe plus haut :

(2Pi x Fs x Mms)/Qms

Fs en Hz, Mms en g, Qms sans unité

Et je n'obtiens pas les bons résultats... Unités ? Erreur ?

Edit : j'ai trouvé, il faut rentrer Mms en Kg...

Dominique T


Bon, c'était juste une question d'unité cette fois.

Cela dit, j'ai parfois eu des surprises par le passé lors de mes recherches; chez un gros fabriquant de HP US (pas JBL, Altec etc.) qui publiait tous les paramètres, l'équation ne "collait" souvent pas. J'en ai déduit que les données étaient peu fiables ou la constance de fabrication aléatoire, et j'ai donc passé mon chemin (sûrement un peu à tort) malgré plusieurs modèles que j'avais jugés très intéressants.

philou a écrit :
Comme elac, je ne suis pas ingénieur, ce qui ne m'interdit pas de poser des hypothèses idiotes.. De plus je ne connais pas grand chose au fonctionnement d'un haut parleur électrodynamique..
Ok pour Rms, ok pour EBP, mais concernant Le, il y a aussi des idées répandues qui disent que plus il est faible mieux c'est (impulsion, transitoire)..



Oui, en effet. Mon point de vue perso - toujours sans être ingénieur entretemps - sur Le est le suivant: ça peut être une indication utile mais très secondaire.

Plus le Le est faible, plus l'effet selfique de la bobine est atténué et plus le HP peut théoriquement monter haut en fréquences. A partir de là, l'idée des tenants du Le faible est de dire: si le HP peut donc facilement reproduire du 2 ou 3 kHz avec une courbe montante (pour un 38 par ex.) et donc vibrer à 2000 ou 3000 oscillations par seconde, il aura d'autant moins de mal à vibrer facilement 50 à 300 fois par seconde.

Perso, je préfère les paramètres Mms, Fs, Qms, Rms qui m'en disent davantage sur la qualité du compromis trouvé sur le plan mécanique entre le poids des membranes, la souplesse des suspensions, les pertes etc. et qui n'ignorent pas complètement le Le de toute façon car tout est lié. Un Fs faible avec une membrane légère (et donc peu inerte) est rare dans les HP pro car le fabriquant doit prévoir une suspension peu dure ce qui limite la tenue en puissance (qui ne nous intéresse pas en HIFI). De plus, la bobine mobile du HP est une partie importante du Mms final: si c'est une bobine de 100mm sur un gros support et assez longue (pour encaisser la température et permettre des élongations importantes), elle va peser lourd et le Mms va être élevé. A l'inverse, si on cherche des Rms très faibles, on tend vers des Mms faibles aussi (70g max pour un 38), ce qui veut dire une bobine pas très grosse ou pas très haute, et donc une valeur selfique Le qui tend à être basse. Le Le est donc d'une certaine façon pris en compte aussi.

Voilà, mais encore une fois, je dis ça à la lumière de mes propres recherches et avec toute la modestie que m'impose l'amateurisme.

Bonjour Elac,
Je suis d'accord..
Mais c'est surtout (à mon avis) l'ensemble "TS plus charge" qu'il faut considérer, par ex un Rms faible, un Le faible, Mms faible, fonctionnera bien en baffle plan et pas du tout en BR ?
Pour revenir sur le calcul de RMS pour deux hp, je pense qu'il est différent que pour un seul..
Si je mesure un hp seul, le Rms est de 0,38
pour deux méme hp en série, le Rms est de 1,6
Phil.
Oui, bien sûr, après il y a l'adéquation avec la charge. Qts très bas: pavillon, Qts bas/moyen: enceinte BR, Qts élevé: enceinte close ou quart d'onde, Qts très élevé: baflle plan et tous les dérivés etc. (mais on peut toujours jouer et tricher un peu).

Pourquoi rechercher une valeur Rms pour deux HP? Je ne vois pas trop non plus comment tu fais ça ? En principe cela touche aux paramètres mécano-électriques d'un HP donné. Que le Vas double, que l'impédance totale change etc. bien sûr, mais je pense que c'est tout. Les caractéristiques intrinsèques d'un HP donné ne changent pas si tu en mets un autre en série ou en parallèle devant, derrière, à côté, en dessous etc.
Bonjour,

J'ai réécouté mon système attentivement hier après-midi et encore ce matin. Aucun doute possible, sur mon système dans les conditions non optimum (mini Onken utilisé pour les voies graves) les basses sont plus détaillées et d'au moins même niveau qu'avec les deux 2035 (Rms 5,154) qu'avec le 416-8A (Rms 1,4). J'ajoute que l'écoute se fait à un niveau très raisonnable... Est-ce dû au son boomy qui me gêne avec le 416 et que je remarque beaucoup moins avec les JBL ?
Lorsque les 416 étaient dans des 620, donc dans un volume leur correspondant, je trouvais déjà le son boomy. J'en saurais peut-être plus lorsque j'aurais un volume de 225 L pour les deux 2035 ?

Cordialement, Dom.
Sec, percutant, nuancé et jamais boomy mais ne descend pas aussi bas qu'un Tad, voila en gros les impressions que j'ai eues avec ces 2035.
>> Je ne vois pas trop non plus comment tu fais ça ?
1 Je mesure un hp avec WT3 (masse ajoutée), je calcule Rms.
2 Je mesure deux hp (les 2 mémes qu'en 1) branchés en série (ou en //), j'ajoute la méme masse sur les deux hp, et je recalcule Rms.
Je ne trouve pas la méme chose, mais bon suis pas ingénieur non plus..

Pourquoi, c'était pour tenter de répondre à une question posée plus haut sur le Rms pour plusieurs hp.
Phil.
Phil,

J'ai posé le question :

Citation :
Une question aux spécialistes que vous êtes, lorsque l'on multiplie le nombre de haut-parleur par enceinte, quand est-il de ce RMS ?


Suite au message de marco_gea :

Citation :
Message : #22 RE: Une affaire "grave"
elac310 a écrit :
S'il faut rester sur des 38cm, pour un grave vif et articulé (non monocorde) dès les bas niveaux en écoute domestique le poids de l'équipage mobile est important selon moi. Pour un 38cm, privilégier un Mms autour de 70g max comme sur le 416, même si ça implique au final un volume un peu élevé pour aller dans le bas.

Je ne pense pas cela est corroboré par la physique.

Le poids de l'equipage par lui-même ne signifie pas grand-chose.

Ce qui importe est le rapport entre le facteur de force magnétique (BL2/Re) y le poids, qui est en fait ~ la même chose que le fameux "Efficiency Bandwidth Product" (EBP) = Fs / Qes = (presque) Fs / Qt.

Cependant, la même EBP indique également la limite pratique à l'extension de basse fréquence. Il n'y a donc pas de repas gratuit: meilleures moyennes fréquences = moins de graves.

Un autre facteur que j'ai trouvé pour être encore plus important à faible niveau d'écoute est Rms (résistance mécanique).

Dans mon expérience, woofers à faible RMS sonnent toujours plus "vivant" à faible volume.

Par exemple:
Altec 416: RMS = 1,4
Fostex FW405N: RMS = 2,5
TAD 1601a: RMS = 3,0
JBL 2226: RMS = 4,9

Marco


Car ce que j'entends ne semble pas correspondre au message de Marco, donc je me suis dis que le nombre de HPs pouvait avoir une influence... Comme vous l'écrivez avec elac310, plusieurs critères rentrent en jeu.

Jean-Philippe,

Citation :
Sec, percutant, nuancé et jamais boomy mais ne descend pas aussi bas qu'un Tad, voila en gros les impressions que j'ai eues avec ces 2035.


Quasiment mon ressenti. Pour le TAD, je ne sais pas, je n'en ai jamais écouté.

Cordialement, Dom.

Le Tad et le 416 nécessitent plus de volume par rapport au 2035, 140L pour un 2035 et 225L pour 2.
Pages: 1 2 3 4 5
URLs de référence