MELAUDIA :: forums

Version complète: Trouvaille bluffante sur les câbles HP
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

Grand_Floyd a écrit :
[/color]Chercher des poils dans les câbles est une perte de temps, il y a tellement d'autres choses à améliorer dans l'audio ...
Certes mais ce n'est pas une raison pour laisser tomber l'affaire des câbles qui a au moins autant d'importance que le reste!


Et oui, un système hifi est toujours du niveau de son maillon le plus faible, le câble pouvant être un élément limitatif ...Wink

Grand_Floyd a écrit :
De toute façon le son des câbles n'a pas l'air d'avoir de rapport avec les mesures de résistance,impédance ou capacité vu les faibles valeurs entrant en jeu face aux valeurs des enceintes!

Cela me semble plus délicat que cela :

- A une fréquence donnée, l'enceinte peut présenter une impédance selfique, tandis que la capacité du câble est à prendre en compte. Je ne pense pas exclusivement aux fréquences de la bande audio.

- L'impédance vue par une capacité en sortie d'ampli est de l'ordre de 0,01 Ohm, tandis qu'une forte capacité en extrémité de câble à la place de l'enceinte voit en gros la résistance du câble, mettons 0,1 Ohms. Au moins une décade de différence, peut-être deux dans certains cas. La grosseur de la capacité présentée par l'enceinte à telle ou telle fréquence est à revoir à cette aulne.

Grand_Floyd a écrit :
J'ai pu constater par exemple qu'un câble qui donne une impression de son sourd devrait avoir soit une capacité élevée soit une impédance élevée ou les 2.Souvent on trouve l'inverse de ce qu'on cherche!

En quoi est-ce l'inverse de ce qui est cherché et par/pour qui ???

Thierry

escartefigue33 a écrit :
Mais justement, parlons en, de la capacité ...
Le câble HO7RNF 2*1,5mm² a une capacité de l'ordre de 150pF pour 3m.
C'est parfaitement négligeable quand on considère toutes les capacités qu'on peut trouver entre l'amplificateur et le haut-parleur.
A commencer par la capacité du transformateur de sortie pour un ampli à tubes, les capas des filtres passifs d'enceintes ou le circuit de Boucherot qui figure invariablement à la sortie d'un amplificateur tout silicium.
Pour des fréquences qui ne dépassent pas 20kHz dans le meilleur des cas, 150pF, c'est peanuts...
Et qu'on n'évoque surtout pas les fameuses "composantes HF modulées en BF" qui viennent d'on ne sait où...

Mouais... Il faudrait comparer les RC pour avoir l'ordre de grandeur maximum d'une telle capacité.

Côté manip. je regarderais l'influence avec un signal carré à l'entrée.

Thierry

escartefigue33 a écrit :
Des câbles spéciaux ont traversé les océans, ils ont été réalisés industriellement par des fabricants qui connaissaient la difficulté, certains sont toujours en service.

La prouesse est surtout concernant les répéteurs sur ces câbles.

Thierry

[quote=Grand_Floyd]
Donc ça voudrait bien dire qu'on peut entendre des différences de son entre câble!Après,l'ISODA,chacun l'apprécie comme il le sent!Moi je l'aime bien!

Justement, on peut donc trouver tout et le contraire à propos de n'importe quel câble, ça ne t'étonne pas ?


Si il est plus rapide,la contre-réaction intervient plus rapidement et la DIT est plus faible.Cela doit bien se ressentir sur la musicalité,même si ce n'est pas le seul critère!

On sait depuis longtemps faire des amplificateurs doté d'un temps de montée très faible et d'un facteur d'amortissement élevé.
Malheureusement, ils n'offrent pas la meilleure musicalité parce que le maillon final (le HP) n'a pas une masse nulle ni une vélocité en rapport avec ces performances, de plus, il met de l'air en mouvement, lequel a une certaine élasticité.
Je m'étonne que les audiophiles si pointilleux n'aient jamais remarqué de différence dans le rendu sonore en fonction de l'humidité ou de la température. Rolleyes


Et pourtant le rapport signal/bruit sera toujours plus élevé sur le vinyle!Donc l'idée que tu émets plus haut,qu'un rapport signal/bruit plus faible améliorerait la musicalité,n'est pas prouvée!

Le rapport signal bruit est plus élevé sur un CD que sur le vinyle (je suppose que tu t'est trompé).
Mais le vrai problème réside dans le taux de compression qui fait que des vinyles ont parfois plus de dynamique qu'un CD..
Le bruit remonte le seuil d'audition et noie les informations les plus faibles, c'est vrai pour tous les signaux analogiques.
Quand le CD est apparu, nous avons tous été étonnés par le silence entre les plages, puis nous avons constaté qu'il manquait tout de même quelque chose...


Pas la peine de taper!Bien entendu que ces mesures ne sont pas les seules à effectuer,mais ce sont les plus courantes!Je suis au milieu du tunnel,ça tombe bien c'est là que j'ai perdu mon truc

C'est juste une image, je me suis trouvé plus d'une fois au milieu d'un tunnel, et dans le fond c'est pas une si mauvaise position, puisque chaque direction conduit forcément à une sortie dans le même temps...
Reste seulement à choisir laquelle...

Cdlt,
Gérard
Qui t'a dit que les audiophiles ne remarquaient pas une difference suivant l'humidité de l'air et également entre la nuit et le jour? C'est une évidence, mesurable? Je ne pense pas et pourtant.

jeanphilippe a écrit :
Qui t'a dit que les audiophiles ne remarquaient pas une difference suivant l'humidité de l'air et également entre la nuit et le jour? C'est une évidence, mesurable? Je ne pense pas et pourtant.

Big Grin Ah, le nombre d'écoutes qui sont le jour et la nuit... en toute humidite ! Big Grin

escartefigue33 a écrit :
[quote=Grand_Floyd]
Donc ça voudrait bien dire qu'on peut entendre des différences de son entre câble!Après,l'ISODA,chacun l'apprécie comme il le sent!Moi je l'aime bien!

Justement, on peut donc trouver tout et le contraire à propos de n'importe quel câble, ça ne t'étonne pas ?

Je ne nie pas ceci,mais il me semble qu'on en étais à démontrer ou pas que le son des câbles s'entend.Après,on aime ou on n'aime pas en fonction de ses critères de recherche et de la tendance des autres maillons de la chaine!Si on ajoute un câble agressif a des maillons qui le sont eux-mêmes,on ne fait que d'amplifier le phénomène!Et inversement!Il faut donc essayer de marier des éléments qui vont se compenser!

Si il est plus rapide,la contre-réaction intervient plus rapidement et la DIT est plus faible.Cela doit bien se ressentir sur la musicalité,même si ce n'est pas le seul critère!

On sait depuis longtemps faire des amplificateurs doté d'un temps de montée très faible et d'un facteur d'amortissement élevé.
Malheureusement, ils n'offrent pas la meilleure musicalité parce que le maillon final (le HP) n'a pas une masse nulle ni une vélocité en rapport avec ces performances, de plus, il met de l'air en mouvement, lequel a une certaine élasticité.

C'est une explication qui en vaut d'autres!

Je m'étonne que les audiophiles si pointilleux n'aient jamais remarqué de différence dans le rendu sonore en fonction de l'humidité ou de la température. Rolleyes
[/color]
Si si ,il y en a!je connais des gens qui utilises un humidificateur,et d'autres ,un générateur d'ions négatifs (et même quelqu'un qui a cramé son lecteur parce qu'il y avait trop d'électricité statique!Big Grin).Personnellement autant j'entend des différences entre des câbles,autant je n'ai jamais entendu de différence en fonction d'un air humidifié ou électrisé!

Et pourtant le rapport signal/bruit sera toujours plus élevé sur le vinyle!Donc l'idée que tu émets plus haut,qu'un rapport signal/bruit plus faible améliorerait la musicalité,n'est pas prouvée!

Le rapport signal bruit est plus élevé sur un CD que sur le vinyle (je suppose que tu t'est trompé).Effectivement,je voulais dire "plus élevé sur un CD"!Je vois que tu suis!Big Grin
Mais le vrai problème réside dans le taux de compression qui fait que des vinyles ont parfois plus de dynamique qu'un CD..
Le bruit remonte le seuil d'audition et noie les informations les plus faibles, c'est vrai pour tous les signaux analogiques.
Quand le CD est apparu, nous avons tous été étonnés par le silence entre les plages, puis nous avons constaté qu'il manquait tout de même quelque chose...
[/color]
Il nous manquait les divers bruits!Big Grin

Pas la peine de taper!Bien entendu que ces mesures ne sont pas les seules à effectuer,mais ce sont les plus courantes!Je suis au milieu du tunnel,ça tombe bien c'est là que j'ai perdu mon truc

C'est juste une image, je me suis trouvé plus d'une fois au milieu d'un tunnel, et dans le fond c'est pas une si mauvaise position, puisque chaque direction conduit forcément à une sortie dans le même temps...
Reste seulement à choisir laquelle...

Cdlt,
Gérard

Un air électrisé? Et c'est comment un air électrisé?
Beaucoup d'humour le monsieur.

jeanphilippe a écrit :
Un air électrisé? Et c'est comment un air électrisé?
Beaucoup d'humour le monsieur.

Ionisé si tu veux jouer sur les mots!Attention quand-même à ne pas te faire électrocuter!Big Grin

URLs de référence