MELAUDIA :: forums

Version complète: Trouvaille bluffante sur les câbles HP
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

Yves a écrit :
On halète ! ! !


Bonjour Yves,
A l'ouest rien de nouveau...
Un non voyant n'est pas immunisé contre les charlatans, ni l'auto-suggestion.
Il est même plus vulnérable à cause de son handicap.

Evidemment, certains vont évoquer l'ouïe plus affûtée dont bénéficient notoirement ceux qui souffrent de cécité.
Il y a deux ans, à Prague, je me souviens d'un non-voyant qui a confondu le bruit de nos valises à roulettes avec celui du tramway, il lui a bien fallu une cinquantaine de mètres avant de s'apercevoir de sa méprise, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas l'oreille très musicale...Sad

Heureusement, Tubix peut se mettre dans les mêmes conditions qu'un malvoyant en acceptant un petit test en double aveugle, ce qui ne va pas manquer d'aiguiser son oreille, déjà super-sonique.... Tongue:P

Cdlt,
Gérard

jaimilson a écrit :
Je parlais de capacité (qui se mesure avec un capacimètre), pas de résistance ohmique ! C'est basique, non ?

Thierry


Bonjour Thierry,
J'avoue avoir zappé le mot "capacité", j'ai lu un peu vite.

Mais justement, parlons en, de la capacité ...
Le câble HO7RNF 2*1,5mm² a une capacité de l'ordre de 150pF pour 3m.
C'est parfaitement négligeable quand on considère toutes les capacités qu'on peut trouver entre l'amplificateur et le haut-parleur.
A commencer par la capacité du transformateur de sortie pour un ampli à tubes, les capas des filtres passifs d'enceintes ou le circuit de Boucherot qui figure invariablement à la sortie d'un amplificateur tout silicium.
Pour des fréquences qui ne dépassent pas 20kHz dans le meilleur des cas, 150pF, c'est peanuts...
Et qu'on n'évoque surtout pas les fameuses "composantes HF modulées en BF" qui viennent d'on ne sait où...
Pour qu'elles soient audibles, il faudrait qu'elles soient démodulées et redressées, ce que l'oreille est bien incapable de faire, sinon on pourrait écouter France Inter simplement en mettant le doigt en l'air...
Quand on sait toutes les vraies améliorations qu'on peut apporter à un système en soignant les alimentations, le schéma, les découplages, le câblage interne, etc.... on se rend très vite comptes que changer les câbles ne mène pas très loin...
Curieusement, on constate que la quasi-totalité de ceux qui fabriquent leur matériel de A à Z ne croient pas du tout au son des câbles et surtout que ceux qui prétendent le contraire n'ont aucune formation technique, se contentant de répéter inlassablement ce que les gourous veulent nous faire croire.

Cdlt,
Gérard

escartefigue33 a écrit :
A commencer par la capacité du transformateur de sortie pour un ampli à tubes, les capas des filtres passifs d'enceintes ou le circuit de Boucherot qui figure invariablement à la sortie d'un amplificateur tout silicium.
Des amplificateurs comme le F5 de Nelson Pass ou les amplis de Jean-Marc Plantefève n'ont pas de cellule de Boucherot,et ne s'en portent pas plus mal
Pour des fréquences qui ne dépassent pas 20kHz dans le meilleur des cas, 150pF, c'est peanuts...
Ok!

Et qu'on n'évoque surtout pas les fameuses "composantes HF modulées en BF" qui viennent d'on ne sait où...
Pour qu'elles soient audibles, il faudrait qu'elles soient démodulées et redressées, ce que l'oreille est bien incapable de faire, sinon on pourrait écouter France Inter simplement en mettant le doigt en l'air...
Qu'est-ce qui te dit que sans être audible,ça ne perturbe pas le fonctionnement des amplis et donc leur capacité de reproduction correcte des fréquences audibles?

Quand on sait toutes les vraies améliorations qu'on peut apporter à un système en soignant les alimentations, le schéma, les découplages, le câblage interne, etc.... on se rend très vite comptes que changer les câbles ne mène pas très loin...
Ha bon?
Curieusement, on constate que la quasi-totalité de ceux qui fabriquent leur matériel de A à Z ne croient pas du tout au son des câbles et surtout que ceux qui prétendent le contraire n'ont aucune formation technique, se contentant de répéter inlassablement ce que les gourous veulent nous faire croire.
Je dois faire partie des exceptions,mais je ne suis pas prêt de croire n'importe quel gourou!Il y a des choses auxquelles je crois parce je les ai constatées et des choses auxquelles je ne crois pas parce que je n'ai pas pu les constater!
Il m'a bien fallu moi-même une dizaine d'années avant de croire au son des câbles!
Voici comment ça c'est passé :
Je possédais une chaine Philips constituée d'un combiné platine vinyle+tuner+préampli.Le tout alimentant des enceintes asservies MFB dont les amplis étaient incorporés.Les liaisons se faisant par des câbles de modulations!
J'avais déjà entendu parler à cette époque ( vers 1975) du son des câbles,mais en bon technicien qui se respecte (ou pas),je n'y croyais pas!
Un jour,suite à une publicité du fabriquant Audioréférence situé à une dizaine de km de chez moi,qui bradait du matériel,je décide de changer!
Je me rend donc à l'usine et après écoute, achète une paire d'enceinte A65 et un ampli PB4.Je rentre chez moi et commence à installer le matériel,et je me rend compte que je n'avais pas de câble HP (je n'en avais pas besoin dans la configuration précédente)!Pas grave me dis-je,au boulot on a du câble d'installation électrique H07-RNF 3 x 2,5²,ça devrait faire l'affaire.Je raccorde donc ces câbles,et au premier essai,je constate que curieusement que ça manque d'aigu!A tel point point que j'ai l'impression qu'il n'y a pas de tweeter!Pourtant je n'avais pas eu cette impression en écoutant chez le fabriquant.
Alors je commence à me poser des questions sur les câbles!Et si ce qui se dit sur les câbles était vrai?Je décide donc de remplacer ces câbles par des unifilaires qu'on utilise au boulot pour le raccordement des enroulements de moteurs électriques,aux plaques à bornes.Il s'agit de fils multibrins en 2,5²,avec un isolant haute température pouvant supporter 155°C (classe de fonctionnement F des moteurs électriques).Une nouvelle écoute me révèle que les aigus sont revenus!Par contre c'est devenu agressif.A partir de ce moment-là,je commence à être convaincu du son des câbles et mets à en chercher des bons dédiés à l'audio.A cette époque ,la Maison de l'Audiophile vendait du câble ISODA dont elle vantait les mérites,et de prix abordable!Je décide donc d'utiliser ces câble,et là, miracle : plus d'agressivité,des basses plus profondes des timbres plus beaux,et des extinctions de notes plus longues!Tout allait mieux!Depuis ,par curiosité,j'ai essayé différents câbles,pensant qu'on pouvait faire mieux,mais je me suis rendu compte depuis que j'avais déjà parmi les meilleurs!Je n'ai pas investi dans des câbles valant une fortune et il est possible qu'il y en ait des meilleurs,mais ceux-ci me conviennent parfaitement!
Maintenant,tu peux ne pas entendre ces différences,ce n'est pas pour autant que ceux qui les entendent sont des baratineurs ou des affabulateurs etc...

Bonjour,
Dixit Gérard ou Gégé, ou escartefigue33 ou encore Mr G.G. :

"Un non voyant n'est pas immunisé contre les charlatans, ni l'auto-suggestion.
Il est même plus vulnérable à cause de son handicap.
Evidemment, certains vont évoquer l'ouïe plus affûtée dont bénéficient notoirement ceux qui souffrent de cécité.
Il y a deux ans, à Prague, je me souviens d'un non-voyant qui a confondu le bruit de nos valises à roulettes avec celui du tramway, il lui a bien fallu une cinquantaine de mètres avant de s'apercevoir de sa méprise, le moins qu'on puisse dire, c'est qu'il n'avait pas l'oreille très musicale..."

J'aprécie que trés moyennement ces propos, à la limite du diffamatoire !
J'ai des amis non voyants et je fait parti de l'asso Valentin Haüy, et je n'aime guerre que l'on fasse passer des non voyants aussi pour des sourds..
Attention à ne pas dépasser les bornes des limites..
Phil.

escartefigue33 a écrit :
Bonjour Yves,
A l'ouest rien de nouveau...
Un non voyant n'est pas immunisé contre les charlatans, ni l'auto-suggestion.
Il est même plus vulnérable à cause de son handicap.


Je ne vois pas trop comment il pourrait y avoir de l'auto-suggestion vu que le gars ne peut pas voir si on change quelque chose (un câble, un appareil...), à moins qu'on le lui dise.
Faire des écoute en aveugle, ça n'est pas juste un artifice, c'est ses conditions normales.

Mikael

Bonjour Grand Floyd,
Lorsqu'un changement de câble modifie le son, ça veut dire qu'il y avait un sacré problème avec le câble précédent.
Une très forte désadaptation d'impédances peut sans doute produire ce genre d'effet, mais cela devient parfaitement mesurable.
Un déséquilibre de tonalité se répercute forcément sur la courbe de réponse et c'est très visible.

J'ai vérifié qu'il était possible de modifier dans de larges proportions les propriétés électriques des câbles en résistance, capacité, self induction, qualité diélectrique sans que cela soit audible.
Alors prétendre comme certains, qu'une oreille est capable de déceler des différences non mesurables, relève pour moi, de l'affabulation.

Je rappelle que la meilleure audition humaine ne dépasse pas 20 Khz, et qu'au delà de cette fréquence il ne reste quasiment aucune information musicale avec les sources dont nous disposons.

Ce que négligent beaucoup d'audiophiles, c'est le rapport signal/bruit de leur système.
Les notions comme espace, définition du haut du spectre etc... sont directement affectés par le parasitage et les bruits, qu'ils soient produits par les appareils ou ambiants .
D'ailleurs ceux qui ont l'occasion de faire des écoutes la nuit quand les bruits ambiants sont atténués savent très bien cela, ça change vraiment la perception sonore.

Beaucoup d'audiophiles ont des systèmes comprenant de nombreux appareils raccordés un peu n'importe comment, avec des masses plus ou moins bien gérées au point qu'ils ont remarqué qu'il suffisait de placer un transformateur d'isolement signal pour percevoir immédiatement une amélioration.
Un électronicien connaît très bien ce domaine et sait comment échapper à ce genre d'ennuis.

Une expérience très simple consiste à visualiser le spectre de bruit de son système d'un bout à l'autre, en utilisant ARTA, une carte son de qualité minimale et un CD de test contenant une plage de silence numérique...
Surprise au rendez-vous....

Dans l'audio, c'est comme dans beaucoup d'autres domaines, aucun intérêt de chercher là où il n'y a rien à trouver...

Cdlt,
Gérard

folkdeath95 a écrit :
Je ne vois pas trop comment il pourrait y avoir de l'auto-suggestion vu que le gars ne peut pas voir si on change quelque chose (un câble, un appareil...), à moins qu'on le lui dise.
Faire des écoute en aveugle, ça n'est pas juste un artifice, c'est ses conditions normales.

Mikael


Bonjour,
Eh bien il ne reste plus à ce monsieur qu'aller faire la démonstration de sa perception auprès de James Randi et encaisser son chèque d'1M$... Quel veinard !!!

Cdlt,
Gérard

escartefigue33 a écrit :

folkdeath95 a écrit :
Je ne vois pas trop comment il pourrait y avoir de l'auto-suggestion vu que le gars ne peut pas voir si on change quelque chose (un câble, un appareil...), à moins qu'on le lui dise.
Faire des écoute en aveugle, ça n'est pas juste un artifice, c'est ses conditions normales.

Mikael


Bonjour,
Eh bien il ne reste plus à ce monsieur qu'aller faire la démonstration de sa perception auprès de James Randi et encaisser son chèque d'1M$... Quel veinard !!!

Cdlt,
Gérard


Maintenant, on peut voir avec certitude à quel personnage on a à faire avec escartefigue33!!!
Pour ma part, ce n'est pas une découverte.Sad
Autant de mauvaise foi et d'affabulation chez un forumeur, ça me laisse perplexe !!!
C'est bien triste pour la hifi et pour la corporation des techniciens, à qui il ne fait pas honneur ...Sad

Personne ni rien n'arrivera à convaincre ce escartefigue33, ce monsieur est aigri et plein de haine, nous traitant de gogos, je méprise, rien d'autre.

escartefigue33 a écrit :
Bonjour Grand Floyd,
Lorsqu'un changement de câble modifie le son, ça veut dire qu'il y avait un sacré problème avec le câble précédent.
Une très forte désadaptation d'impédances peut sans doute produire ce genre d'effet, mais cela devient parfaitement mesurable.
Un déséquilibre de tonalité se répercute forcément sur la courbe de réponse et c'est très visible.
Evidemment si c'est mesurable,ça s'explique!Dans le cas du câble H07-RNF que j'ai remplacé par de l'unifilaire,sans faire de mesure,on peut déjà imaginer que la capacité de ce câble était plus élevée que de l'unifilaire,étant donné que les 3 conducteurs sont torsadés entre eux!La différence entre l'unifilaire agressif et l'ISODA qui est aussi un unifilaire,est plus difficile à expliquer!Ce qu'on sait,c'est que les frères ISODA ont mis une dizaine d'années à le mettre au point,testant différents type de métaux et les associant afin de récupérer le meilleur de chacun d'eux!Un véritable travail de fourmi basé essentiellement sur des rendus d'écoute!

J'ai vérifié qu'il était possible de modifier dans de larges proportions les propriétés électriques des câbles en résistance, capacité, self induction, qualité diélectrique sans que cela soit audible.
Comme quoi que ces mesures ne sont pas primordiales dans le rendu final!

Alors prétendre comme certains, qu'une oreille est capable de déceler des différences non mesurables, relève pour moi, de l'affabulation.
Ce n'est pas de l'affabulation,mais un constat que les mesures que nous effectuons ne sont pas les plus importantes et que probablement certaines choses nous échappent!

Je rappelle que la meilleure audition humaine ne dépasse pas 20 Khz, et qu'au delà de cette fréquence il ne reste quasiment aucune information musicale avec les sources dont nous disposons.
Certains estiment que même si l'oreille n'entend pas les fréquences au-dessus de 20kHz,le fait d'avoir un ampli avec une bande passante plus élevée,donne un meilleur rendu à l'écoute!
On peut imaginer (et vérifier par la même occasion) que l'ampli étant plus rapide,la DIT devient plus faible et que cela s'entend!

Ce que négligent beaucoup d'audiophiles, c'est le rapport signal/bruit de leur système.
Le rapport signal/bruit n'est pas forcément un critère de qualité.On peut trouver qu'un vinyle sonne mieux qu'un CD pourtant le rapport signal/bruit est beaucoup plus faible sur le CD.


Les notions comme espace, définition du haut du spectre etc... sont directement affectés par le parasitage et les bruits, qu'ils soient produits par les appareils ou ambiants .
D'ailleurs ceux qui ont l'occasion de faire des écoutes la nuit quand les bruits ambiants sont atténués savent très bien cela, ça change vraiment la perception sonore.
Exact,mais que ce soit le jour ou la nuit,changer de câble changera l'écoute dans les 2 cas!

Beaucoup d'audiophiles ont des systèmes comprenant de nombreux appareils raccordés un peu n'importe comment, avec des masses plus ou moins bien gérées au point qu'ils ont remarqué qu'il suffisait de placer un transformateur d'isolement signal pour percevoir immédiatement une amélioration.
Un électronicien connaît très bien ce domaine et sait comment échapper à ce genre d'ennuis.
C'est vrai que faire le ménage dans son fourbis est en général bénéfique!

Une expérience très simple consiste à visualiser le spectre de bruit de son système d'un bout à l'autre, en utilisant ARTA, une carte son de qualité minimale et un CD de test contenant une plage de silence numérique...
Surprise au rendez-vous....
Je veux bien te croire!

Dans l'audio, c'est comme dans beaucoup d'autres domaines, aucun intérêt de chercher là où il n'y a rien à trouver...
C'est ce qui se passe souvent en faisant les mesures classiques de bande passante,d'impédance et de capacité!C'est comme le fou qui a perdu un objet dans le noir,mais le cherche sous le lampadaire,parce que là il voit clair!Big Grin

Cdlt,
Gérard

URLs de référence