MELAUDIA :: forums

Version complète: Trouvaille bluffante sur les câbles HP
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour Thierry,
C'est bien, faut pas lâcher l'affaire !!
Post 125 ?
La réponse est peut étre dans la question, qq qui en connait un minimum sur les cables n'aurait pas posé la question..
Post 123 ?
Pas de réponses non plus et j'en fait pas un plat..
Je trouve ce fil bien sage par rapport à d'autres fofo, mais on a pas encore aborder le rodage des cables non plus..
Phil.

philou a écrit :
C'est bien, faut pas lâcher l'affaire !!

Je ne fais que du suivi Rolleyes

philou a écrit :
Post 125 ?
La réponse est peut étre dans la question, qq qui en connait un minimum sur les cables n'aurait pas posé la question..

Bis repetita : je n'ai en tête ni les data sheets, ni la géométrie des trois câbles mentionnés par jled.

A jled d'exposer en quoi il n'est pas surpris.

Le style interrogatif a divers usages en français.

philou a écrit :
Post 123 ? Pas de réponses non plus et j'en fait pas un plat..


A la limite, jled peut se contenter de dire "Regardez !" et mettre trois liens, c'est ad libitum. Donc, qui en fait un plat ?

Thierry

Vous etes toujours avec ce post? Du temps a perdre....

jeanphilippe a écrit :
Vous etes toujours avec ce post? Du temps a perdre....

En ayant bien d'autres choses en tête qui décantent... Service minimum (sinon j'aurais collationné quelques data sheet)... jled ne met pas la pression Smile

jaimilson a écrit :

jled a écrit :
J'ajoute dans les essais à faire (post 127 des Amis du SON):

Dans l'essai avec un câble inversé par rapport à l'autre (ce que j'ai appelé "branchement en boucle"), il faut tester les deux sens de la boucle. Très important.

Quand on est bluffé -- "trouvaille bluffante" (sic) --, on est censé être très motivé pour éviter les approximations floues. Exemple de flou :
Mettre branchement en boucle, comme çi-dessus, entre guillemets indique nécessairement qu'il s'agit d'un terme approximatif, mais pourtant il faut bien que le courant, qui va vers l'enceinte par un (ou plusieurs) conducteur(s) métallique(s), revienne vers l'ampli. par un (ou des) autre(s) conducteur(s) métallique(s), donc qu'il y ait boucle(s), une ou plusieurs en parallèle (plusieurs si brins isolés) !!! Le terme apparaît donc comme surréaliste. Sad

Quand on est bluffé , on est aussi censé être très motivé pour expliciter les rapprochements que l'on invoque : cf. question message #125 restée sans réponse.

De toutes manières il s'agit de bidouillage d'impédance et très vraisemblablement de masse (selon type de sortie de l'ampli.).

Thierry


On peut comprendre que jled ne soit pas pressé de répondre face à tant de mauvaise volonté pour comprendre un truc simple.

Reprenons. Il est souvent conseillé (par le vendeurs, les revues, les forums...) de brancher les câbles dans un certain sens, les écritures devant aller de l'ampli vers l'enceinte, ce qui donnerait (pour un ampli mono):

AMPLI(+)------mogami---------(+)HP
AMPLI(-)------mogami----------(-)HP

jled nous propose de brancher un des deux câbles dans l'autre sens (toujours pour un ampli mono):

AMPLI(+)------mogami-------(+)HP
AMPLI(-)-----imagom--------(-)HP

Pour faire encore plus clair, je pourrais faire un beau montage avec des photos, mais je pense que là, c'est compréhensible (et ça l'était depuis le premier message, amha). Pour la stéréo, il y a évidemment quatre câble et deux HP.

Mikael

Bonjour,
Je viens de faire l'expérience...
J'ai toujours été habitué à avoir le son en noir & blanc et maintenant il est en couleur. Impressionnant !!!

Et c'est bientôt le 1er avril...
Bonjour,

Bravo et merci Mikael.
Vous avez tout bon dans toutes vos interventions depuis le début (et pas qu'un brin!)!

Jacques

Dominique a écrit :
Bonjour,
Je viens de faire l'expérience...
J'ai toujours été habitué à avoir le son en noir & blanc et maintenant il est en couleur. Impressionnant !!!

Et c'est bientôt le 1er avril...


On se moque, on se moque, mais personne encore n'a publié un seul témoignage pour dire soit:
-positif, j'ai entendu une différence nette
-négatif, rien de différent.
Pour ma part, aucune différence.

D'ailleurs, je voudrais resituer le problème posé selon un autre angle d'étude.
Le problème soulevé ici au sujet des transmissions de signaux sinusoïdaux de la hifi se pose également, mais avec un tout autre ordre d'exigence, dans la transmission de signaux numériques dans tous les câblages informatiques de la planète. Quand je dis que l'ordre d'exigence n'est pas du même ordre, je veux dire que la perte d'un seul bit est catastrophique. D'où les processus de redondance et de contrôle surnuméraires imposés par l'assurance qualité dans ce domaine.

D'où ma question très peu innocente : ce problème de sens du câble de cuivre s'est-il jamais posé dans le domaine hypersensible de la transmission de signaux numériques ? Vu le degré d'exigence dans un domaine aussi vital, à côté duquel nos préoccupations hifiesques sont de la roupie de sansonnet, il serait surprenant que ce genre d'info ait pu rester sous silence si elle avait posé problème. Je ne suis pas ingénieur informatique, mais plusieurs ici j'en suis sûr sont de la partie, et peuvent apporter leur connaissance sur le sujet.
Et là, on n'est plus du tout dans le 1er Avril...

En informatique, le signal est composé de 0 ou de 1, binaire.
Cela se traduit par :
- De 0 à 2 volts, c'est 0.
- De 3 à 5 volts, c'est 1.

On voit bien que l'approximation analogique convient au binaire.

Dans les réseaux, il y a des contrôles de parité, bit supplémentaire informant le nombre pair ou impair de 1 dans un mot (ensemble de 0 et de 1). Crée au départ et vérifié à l'arrivé. Si il y a non concordance, le mot est redemandé à l'expéditeur.

Vincent

calivin a écrit :
En informatique, le signal est composé de 0 ou de 1, binaire.
Cela se traduit par :
- De 0 à 2 volts, c'est 0.
- De 3 à 5 volts, c'est 1.

On voit bien que l'approximation analogique convient au binaire.

Dans les réseaux, il y a des contrôles de parité, bit supplémentaire informant le nombre pair ou impair de 1 dans un mot (ensemble de 0 et de 1). Crée au départ et vérifié à l'arrivé. Si il y a non concordance, le mot est redemandé à l'expéditeur.

Vincent


Le Problème n'est pas dans la quantification mais dans le taux d'erreur lors du passage par divers supports de transmission et de stockage et les pirouettes calculatoire de l'informatique associée

J'ai souvenir d'études lors de l'apparition du numérique de Sony années 90, 50% de taux d'erreur, ça sonnait un peu dur...

Les dernières écoutes avec des musiciens et des ingé son dans un studio qui à eu la sagesse de garder son matos analogique 'obsolète', genre 16 pistes sur console analogique et machine bande 2 pouces
en comparaison, la même prise de son en direct (enregistrée en analogique et en numérique) ne permet pas de privilégier les 'interventions bénéfiques' de leur 'montagne numérique', mais ça va dans le bon sens, aujourd'hui c'est de l'ordre du % avec un PC portable
Par contre leurs écoutes de référence Altec, JBL, Yamaha, Genelec... toutes typées, heureusement ils le savent ce qui n'est pas le cas de certains...

Il n'empêche que les HPs (en grand ou en petit) sur lesquels ils mixent n'ont rien à voir avec un 'optimum audiophile'...

URLs de référence