MELAUDIA :: forums

Version complète: Filtre passif inspiré TAD pour 2 voies HR
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

Dominique-Tanguy a écrit :
Ton arrogance n'a pas de limites ! 😀


OK. Je suis d'une arrogance sans limites.

Et après ? Même si c'était vrai ? ...

Faut parler de ce qu'on connait.
Et toi, tu ne me connais pas en vrai.

Connaitras pas

narshorn a écrit :

TOF70 a écrit :
Bonsoir,
Avec ce type d'enceintes ( compression reculée de plusieurs dizaines de centimes par rapport au HP LF ), quel que soit le filtre passif, les aigus auront toujours plusieurs cycles de retard.
SEULE solution: bi-amplification et zéro filtre passif Rolleyes
Cordialement,
Christophe


Bonsoir Christophe Smile

Merci de ta réponse, c'est chouette de voir de plus en plus de membres apporter du moulin à ce fil Smile
Regardes au post #289 au 5e graphe, puis au 6e ...
les voies peuvent être parfaitement recalées temporellement entre elles, même en filtrage passif, grâce à la convolution numérique

Le départ des impulsions n'est pas la seule donnée valable pour caractériser un type de filtrage, car il ne renseigne pas sur la façon précise dont les voies sont mises en phase;
la mise en phase large bande de part et d'autre de Fc est l'un des objectifs visés dans ce type de filtre ! Smile et ce paramètre (mais non le seul) doit être important à l'écoute ...

Cordialement


Bonjour Narshorn,

Je vais la faire dans l'autre sens.
Petit exercice: dessine moi un mouton.... heuu, plutôt un filtre Tongue
Un filtre analogique de ton choix ( usine à gaz, ou pas ... )
Contenu de l'exercice :
Un HP LF et une compression reculée de 34cm
Raccord 1000 Hz
Pour que le son arrive à nos oreilles en même temps
A 250 Hz le HP LF doit être en retard de 90°
A 500 Hz de 180°
A 1000 Hz de 360°
A 2000 Hz de 720°
A 4000 Hz de 1440°
Etc .....
A vous de jouer Wink

Juste pour dire que vous cherchez à couper un cheveu en 4 pour avoir de beaux graphiques, alors que le filtre analogique ne sera jamais parfait.
Si vous voulez vraiment couper les cheveux en petits bouts, la seule solution c'est la biamplification, ou pour faire '' encore mieux '' dans votre cas, c'est d'aligner les centres émissifs.
Cordialement,
Christophe

TOF70 tu prends le problème à l'envers.
La fréquence de raccordement choisie est une résultante du retard physique pour que le raccord soit possible avec des filtres classiques sinon il ne reste plus que Harsh comme solution. C'est la profondeur de son pavillon qui a obligé narshorn de raccorder vers 700Hz sinon effectivement il n'y a pas de solution sauf peut être dans le cas que tu cites un filtre du dixième ordre pour le LF.

Dominique-Tanguy a écrit :
Je crois avoir testé chez moi la correction par convolution....

J'ai fait une première tentative il y a des annėes, qui ne m'a pas convaincue.

Lors d'une longue discussion sur la phase ici même, Jimbee m'a proposé de retenter une expėrience. Je lui ai fait parvenir de nombreuses mesures à partir desquelles il a généré plusieurs fichiers de correction avec Rephase.

Grâce à l'aide génėreuse de Jimbee, j'ai pu ėvalué l'intėrêt de la solution sur la base d'un traitement réalisé par un expert.

Les premières heures d'écoute ont fait apparaitre des améliorations, mais au fil du temps, j'ai constaté une forme de gène et de manque de transparence.

Je suis revenu à une solution classique et j'ai fait évoluer mon système dans le cadre d'une approche simplificatrice, en évitant le recours au traitement numėrique.

Au vu de ce que j'écoute à l'instant, tu n'arriveras pas à me convaincre de l'intėrêt de cette technologie chez moi, mais je comprends bien que cela puisse en séduire certains.

Bonne fêtes !


Bonjour tout le monde,

Juste pour ajouter mon petit grain de sel, j'ai aussi été aidé par Jimbee pour la conception de mon filtre passif pour mes Onken W en trois voies. Le filtre passif a été optimisé et les trois voies calées temporellement, et nous sommes partis de cela pour ensuite ajouter une linéarisation de la phase via rePhase et quelques subtiles retouches au niveau de la réponse en fréquence, le tout généré en fichier de correction importé dans mon miniDSP OpenDRC-An situé entre mon préamp et mon ampli.

À la différence de Dominique, dont je respecte la démarche, je n'ai senti que du bon à l'écoute et je roule avec cela depuis un an et demi sans désir de rien toucher. Donc, oui, plusieurs chemins mènent à Rome. D'ailleurs, je compte bien emprunter le même chemin lors de l'insertion de ma voie de bas-médium. Ce qui est un autre sujet qui sera traité en temps et lieu.

À+

Sébastien

Bonjour Christophe,

dessine moi un mouton.... heuu, plutôt un filtre... Un filtre analogique de ton choix... Contenu de l'exercice :
Un HP LF et une compression reculée de 34cm Raccord 1000 Hz
Pour que le son arrive à nos oreilles en même temps
A 250 Hz le HP LF doit être en retard de 90°
A 500 Hz de 180°
A 1000 Hz de 360°
A 2000 Hz de 720°
A 4000 Hz de 1440° Etc ..... A vous de jouer

  • Un filtre est un circuit électrique, un aiguillage ciblé (expression que je trouve davantage adaptée au vocable anglais crossover) est une association de fonctions de transfert électriques et acoustiques, voire de retards purs. Si Fc et recul sont respectivement figés à 1kHz et 1ms (0.34m)/(340m/s), je ne vois pas immédiatement de solution analogique.
  • Quant à l'énoncé de l'exercice, je ne vois pas intérêt à ces exemples en fréquence, au contraire, on risque à nouveau l'embrouille entre retard de phase et retard pur. A l'énoncé, un recul de 34cm (ou délai de 1ms) suffit.
  • A l'image de la réponse de Pierre, je ne vois en analogique que le Harsch à 500Hz/34cm ou le Harsh à 1kHz/17cm.
Si vous voulez vraiment couper les cheveux en petits bouts, la seule solution c'est la biamplification,...
En quoi la biamplification suffirait ?

...ou pour faire '' encore mieux '' dans votre cas, c'est d'aligner les centres émissifs.
Aligner les centres émissifs, la condition à de nombreux aiguillages (B3; LR2; LR4; Baekgaard; Synkron de Duelund...). Effectivement.

Jean-Marc.

Ragnarsson a écrit :
il ne reste plus que Harsch comme solution.

La courbe en coïncidence, l'écart de phase entre les voies et la courbe de temps de propagation de groupe n'en fait pas une très bonne solution malgré le profil élancé de la réponse aux carrés.

Bonjour Forr,

La courbe en coïncidence, l'écart de phase entre les voies et la courbe de temps de propagation de groupe n'en fait pas une très bonne solution malgré le profil élancé de la réponse aux carrés.
Pour rappel, une petite étude de la directivité d'un Harsch (quand les HPs ne sont pas concentriques) :
http://forums.melaudia.net/showthread.ph...#pid101074

Bien à toi, Jean-Marc.

forr a écrit :

Ragnarsson a écrit :
il ne reste plus que Harsch comme solution.

La courbe en coïncidence, l'écart de phase entre les voies et la courbe de temps de propagation de groupe n'en fait pas une très bonne solution malgré le profil élancé de la réponse aux carrés.


JM Plantefeve a écrit :
Bonjour Forr,

La courbe en coïncidence, l'écart de phase entre les voies et la courbe de temps de propagation de groupe n'en fait pas une très bonne solution malgré le profil élancé de la réponse aux carrés.
Pour rappel, une petite étude de la directivité d'un Harsch (quand les HPs ne sont pas concentriques) :
http://forums.melaudia.net/showthread.ph...#pid101074

Bien à toi, Jean-Marc.


Bonjour Professeur, le LR24, pola électrique inversée, avec décalage des centres émissifs actuel, marchait très bien sur le papier; je devrais vous ressortir un fichier de simu.
Il fonctionnait déjà bien à l'écoute.

A la mesure et à l'écoute le 36/24 a cependant cumulé des avantages objectifs et subjectifs,
notamment pour l'adaptation de mes 33 cm et des TD-2001 avec une Fc de 650Hz,
notamment un medium bien mieux posé sur des voix masculines mieux assises avec moins de hiatus,
et la directivité est mieux répartie entre le 36 acoustique/24 acoustique +à la coupure+.

Au détriment d'une courbe de GD avec plus de délai à Fc dans l'absolu,
mais non "fractionné" en 2 pics répartis de moindre délai comme le quasi 4/4.

Cela contente-t-il le professeur, ou bien va-t-il encore poser d'autres questions de type "planche savonnée", puis dire après que c'est un discours-fleuve ?

Restez tunés pour la suite.

Crdt

C'est avec plaisir que j'ai répondu à l'invitation de narshorn de venir écouter son système.
Je te remercie pour ton accueil très chaleureux.
Sous l'avatar d'Anonymous, aux écrits défendant son point de vue et parfois un peu agaçant pour certains Big Grin se cache quelqu'un de très sympathique et humble (mais si j'insiste Tongue).

Le système est décrit dans sa signature, mais cette description n'indique en rien le soin apporté à la finition des électroniques et des enceintes, magnifiques. Rien que tourner le bouton de volume du préampli est un plaisir.
Hormis les amplis au pied des enceintes (alimentation et amplis séparés chacun dans son coffret), elles sont situées dans une pièce attenante, le PC source principale (+ DAC) a permis de jouer un playlist de test que narshorn avait préparée avant (nous avions échangé sur le sujet avant).
Au menu: Chick Correa, Kari Bremnes, des tambours japonais, Chris Jones, et bien d'autres.

La première écoute se fait sans la correction numérique. C'est la première fois que j'écoute une TAD TD-2001. A la taille on croirait une compression 2 pouce.
La fusion des deux voies est superbe, on n'a pas l'impression de haut parleurs jouant chacun dans leur coin. Le filé de la 2001 est superbe. Pas sur que mon AMT fasse mieux.
Il est dommage que je n'aie pas écouté cet Audax PR330M0 avant de porter mon choix sur les JBL 2235H, car filtré en 36dB à 650Hz le son est superbe avec une assise dans le grave qui vaut celle d'un JBL. Les haut parleurs ont donc été bien choisis. On a poussé un peu le volume, pas de perception de distorsion même si la 2001 est raccordée bas.
Pas de problème de vibration de placard non plus Cool

On passe ensuite à la correction numérique !
L'impression de n'avoir qu'un seul haut parleur devant soi est encore plus forte. L'impression d'un tout petit trop (genre moins de 1dB) de médium disparait, le voix deviennent encore plus réalistes et posées, la frappe sur les caisses et les cordes deviennent encore plus précises, et cela sans dénaturer le son du système, l'image stéréo est top même si la pièce n'est pas très large.

narshorn me montre les corrections, en amplitude il y a très peu de choses qui ont changé (compensation d'environ 1dB au raccord cause d'un compromis amplitude au raccord et phase, on est aux limites du principe 36/24 à cause du pavillon profond), c'est surtout la phase qui est améliorée.

J'avais apporté mon micro Earthwork M30 et nous avons pu faire quelques mesures permettant de valider la calibration du micro de narshorn et du bon phase tracking au raccord entre les deux haut parleurs (mesure au point d'écoute pour connaitre l'instant d'arrivée des haut parleurs, mesure à 1m et recalage des pulses comme au point d'écoute pour pouvoir voir une phase propre). Les 2001 montent haut, j'ai pu voir cela avec REW en mesurant à 88,2kHz de Fs.

J'étais déjà convaincu par le bon calage en phase que je pratique aussi, mais je suis maintenant convaincu que la correction numérique apporte un plus, à partir d'un système déjà bon, le petit plus qui termine l'optimisation. Par contre sur un système approximativement mis au point cela doit probablement générer plus de problème que d'apporter des solution. Peut-être aussi que c'est plus efficace sur des enceintes deux voies écoutées en proximité que des grandes 4 voies écoutées loin.

Encore merci à toi, narshorn, pour cette superbe journée qui a passé bien trop vite.

JM Plantefeve a écrit :

TOF70 a écrit :
Si vous voulez vraiment couper les cheveux en petits bouts, la seule solution c'est la biamplification,...

En quoi la biamplification suffirait ?

En filtrage actif il faut plusieurs amplis Wink

URLs de référence