MELAUDIA :: forums

Version complète: Filtre passif inspiré TAD pour 2 voies HR
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.

narshorn a écrit :
30/03/2018
-------------
Maj filtrage en cours
*******
02/06/2018
-------------

Ça se précise. C'est vraiment sympa et précis à l'écoute Smile)))

J'ai récemment reçu l'aide de Pierre (Ragnarsson) pour refaire des mesures propres.
Par propres, j'entends brutes avec Rew, donc non-fenêtrées, à l'entre-axe V des HPs, 1m du pav.
Ensuite Pierre a retiré des mesures tout délai autre que celui entre HPs. Un fenêtrage léger a été appliqué, juste pour avoir des mesures de phase exploitables; la phase mesurée est ainsi calée proche de la phase minimale, et les .FRD qui en sont tirés sont aptes à être utilisés dans un simulateur avec une très bonne prédictibilité de résultat.
Il a ainsi été possible d'ajuster avec précision niveaux, pentes de filtrage, EQs.



En faisant d'autres mesures de la compression seule sur pavillon, à d'autres endroits de la pièce et distances différentes, je me suis rendu compte que la "bosse" visible vers 600 Hz n'était qu'un artefact dû à la position de mesure (relaté à "l'effet de sol" capté par le micro).

Il y a aussi un creux vers 180 Hz (triangle d<d1+d2 créant une annulation dans cette zone à la position de mesure). Ces phénomènes, intégrés dans les mesures, n'ont pas été pris en compte dans le travail de simulation du filtrage proprement dit.

Pour déterminer les valeurs optimales de C5/L4, plusieurs couples ont été essayés, tant dans le simulateur qu'en vrai à l'écoute. Le ratio entre ces 2 composants influence le Q du filtre passe-haut, et donc aussi la façon dont il va se sommer avec le passe-bas.

Le creux congénital du Faital vers 1k9 est compensé par une égalisation, que l'on retrouve directement en conséquence sur la courbe d'impédance (creux vers 4 ohm, puis remontée). Ce moteur est suffisamment linéaire pour ne pas nécessiter de correction de cloche large de type RLC parallèle en série sur le signal. Il est fait usage d'un RLC série à Q plus étroit pour affiner la courbe plus haut en fréquence, de manière ponctuelle.
Il reste une légère bosse tout là-haut, que je linéarise en convolution, solution à l'essai. Pas sûr qu'elle soit perceptible/gênante hors-axe ... Bref Smile

Aussi, à l'étude, une version pour mes excellents B&C DE25-8 modifiés, que je remets à flot en ce moment, nettoyage, alignement diaphragme/serrage au propre, vérification par courbe d'impédance et FR, etc.

Afin de me faire une idée, j'ai aussi acquis récemment une paire de Beyma CP380M-16, déjà mesurée, va falloir concevoir un nouveau filtre pour ces moteurs Smile)) !!!

L'idée de base : déterminer lequel de ces 3 moteurs sera le meilleur à l'écoute, avec son filtrage optimisé, dans cette configuration. Tout ça pour emmagasiner de l'expérience avant de passer à "plus gros". : ))))))))))))

Crdt


Bonjour Anaël,

Je remarque que tu utilises des selfs à air de relativement petite section (1.4mm). Ca doit faire une grosse résistance série, non?
Il me semblait que, au moins sur le passe-bas, il fallait privilégier une Rdc la plus faible possible. Pourquoi ce choix des L140 (sûrement pas fait au hasard)?

Mikael

folkdeath95 a écrit :
Bonjour Anaël,

Je remarque que tu utilises des selfs à air de relativement petite section (1.4mm). Ca doit faire une grosse résistance série, non?
Il me semblait que, au moins sur le passe-bas, il fallait privilégier une Rdc la plus faible possible. Pourquoi ce choix des L140 (sûrement pas fait au hasard)?

Mikael


Hello Mikael

Selfs BL140 OK

Retrait du discours-fleuve auxiliaire qui importune les sachants

Crdt

OK, je vois.
J'avais déjà essayé de jouer avec les valeurs d'ESR sur Xsim. Chez moi, ça baisse simplement le niveau du grave (logique). Le 414 ne semble pas avoir cette tendance montante. Du coup, je visais une ESR basse, mais 3+1mH en Mundorf VL236, ça coûte une blinde.

La solution pourrait être une self sur noyau comme celles que tu utilises, mais, comme on dit souvent qu'il faut mieux des selfs à air, j'hésite encore.

PS: J'ai vu ce filtre actif Pass dernièrement. C'est de celui-là dont tu parles? A un moment, j'avais songé à l'actif avec deux ACA dans le médium-aigu, mais ça devient une usine à gaz.
Bonjour Mikael,

folkdeath95 a écrit :
Du coup, je visais une ESR basse, mais 3+1mH en Mundorf VL236, ça coûte une blinde.

Les Mundorf sont bien fabriquées ... et présentées.
Je pense que la valeur indiquée doit être bien précise.

MAIS n'importe quelle self de même valeur utilisant un fil du même diamètre aura une ESR identique. En fait je vais dire quasi car ça dépend de la longueur du fil utilisée et donc de la manière dont elle est bobinée.
Et s'il y a des différences c'est du genre pouillème
Cool

Donc pas la peine de se turlupiner, une self de chez Schmoll avec le bon diamètre fera l'affaire.
Reste la question de la présentation plus ou moins agréable à l'oeil et la précision de la valeur.

Pour avoir une valeur hors standard, il suffit de prendre une self de valeur supérieure à la valeur recherchée et dérouler un peu de fil, en mesurant le tout sous LIMP.
C'est un peu fastidieux mais intéressant, je l'ai fait de très très nombreuses fois.

@+
Alain

Oui, tu as raison, mais de toutes façons, quelle que soit la marque, les selfs de ce genre de diamètres sont chères.
Le traitement Baked Varnish (les bobines sont parcourues par de la BF le vernis special cuit "à chaud" permet de coller les spires efficacement entre elles).
Avec en plus le noyau feron, la rdc est très réduite et très peu de disto.

Certes plus qu'une self à air classique, mais infiniment moins que la thd des HPs ...

Essaye les ERSE sur noyau ...
Réputées très low disto, prix réduit

Crdt

folkdeath95 a écrit :
Oui, tu as raison, mais de toutes façons, quelle que soit la marque, les selfs de ce genre de diamètres sont chères.

C'est sur qu'au-delà de 1mm ça grimpe très vite.
A simuler XSim pour savoir si ça vaut le coup de prendre gros ...

Sinon juste comme ça, pas compensation du baffle step ?

Et encore autre chose quitte à passer à l'actif autant prendre un DSP, avec toutes les possibilités de corrections, EQ et delai.
Amha ... Cool

@+
Alain

narshorn a écrit :
Avec en plus le noyau feron, la rdc est très réduite et très peu de disto.
Certes plus qu'une self à air classique, mais infiniment moins que la thd des HPs ...

Tu as raison self sur noyau une bonne solution pour les grosses valeurs Wink

Audio Pavillon a écrit :
C'est sur qu'au-delà de 1mm ça grimpe très vite.
A simuler XSim pour savoir si ça vaut le coup de prendre gros ...


Bonjour Alain,

Pour le grave cela vaut toujours le coup de prendre gros, afin de limiter la surtension Q au minimum souhaitable (sinon, belle bosse ds le grave !!! Big Grin )

Crdt

narshorn a écrit :
Pour le grave cela vaut toujours le coup de prendre gros, afin de limiter la surtension Q au minimum souhaitable (sinon, belle bosse ds le grave !!! Big Grin

Oui bien sur c'est toujours mieux, hors paramètre tarif. Wink

Si le RQP est un paramètre à prendre en compte, une petite simulation montrera la différence entre 0,55 Ohm ( fil 1,40mm ) et 1 Ohm ( fil 1mm) et ainsi de suite.
Un choix de compromis mais éclairé Wink

@+
Alain

URLs de référence