MELAUDIA :: forums

Version complète: Filtre passif inspiré TAD pour 2 voies HR
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonsoir à tous,

le signal sinusoïdal à moyenne nulle n'est pas dépourvu d'intérêt mais il est tellement loin d'un signal musical à moyenne non nulle
sur une période de temps variant de la ms à la seconde.
Les essais sur signaux instationnaires que certains proposent semblent bien plus intéressants pour comprendre et quantifier (pas facile) les différences entre transducteurs.

cdt, jys
Voilà ce que j'attendais : il est à moyenne nulle ou pas.Tout dépend de la façon dont on va calculer.Si on prend un nombre d'alternances paires ou impaires,on n'obtient pas la même chose.En fait il n'est jamais nul en dehors du passage par 0 au moment de l'inversion.Dire qu'il est nul c'est comme dire que quelqu'un qui a une main dans la glace à -50°C et l'autre dans le four à + 70°C est dans une position confortable puisque la température moyenne s'établit à +20°C.Big Grin
Il faut toujours se méfier des moyennes!
Christian,

Dire qu'il est nul c'est comme dire que quelqu'un qui a une main dans la glace à -50°C et l'autre dans le four à + 70°C est dans une position confortable puisque la température moyenne s'établit à +20°C. Il faut toujours se méfier des moyennes!

Il faut aussi se méfier des analogies de qualité moyenne, comme celle-ci, ou comme carottes et pommes-de-terre vs volts et ampères (bien que cette légumineuse soit assez rigolote) (pour donner des haricots... c'est une attaque perso !? hihi !). Les pires sont souvent celles qui comparent un système de reproduction audio à une voiture...

Pour ma part, j'ai répondu strictement à ta question courte (imprécise ?), sans erreur.
Pour te rassurer,l'homme n'a pas laissé ses mains assez longtemps en situation pour ne pas avoir de séquelles!Big Grin

Pour en revenir à la valeur moyenne,sur une alternance sinusoïdale elle est égale à la valeur max x 2/pi = 0,636.
La valeur efficace étant la valeur max /pi = 0,707.
Le rapport entre la valeur moyenne et la valeur efficace est donc de 0.707/0.636 = 1,11.
Les multimètres basiques mesuraient la valeur moyenne mais ils étaient calibrés de façon à ce qu'ils affichent 1.11 x la valeur mesurée pour qu'on lise la valeur efficace.Cette astuce n'était valable que pour des signaux sinusoïdaux.
Sur des signaux plus complexes,genre gradateurs à thyristors,la mesure devenait fausse.J'ai souvent eu des clients qui se plaignaient d'avoir un disjoncteur qui sautait souvent alors qu'ils mesuraient un courant bien en dessous du seuil de déclenchement.Quand je venais faire des mesures avec un ampéremètre qui faisait des mesures True RMS,il y avait souvent des écarts de l'ordre de 30% entre les appareils.

Grand_Floyd a écrit :
Pour en revenir à la valeur moyenne,sur une alternance sinusoïdale elle est égale à la valeur max x 2/pi = 0,636.
La valeur efficace étant la valeur max /pi = 0,707.
Le rapport entre la valeur moyenne et la valeur efficace est donc de 0.707/0.636 = 1,11.
Les multimètres basiques mesuraient la valeur moyenne mais ils étaient calibrés de façon à ce qu'ils affichent 1.11 x la valeur mesurée pour qu'on lise la valeur efficace.Cette astuce n'était valable que pour des signaux sinusoïdaux.
Sur des signaux plus complexes,genre gradateurs à thyristors,la mesure devenait fausse.J'ai souvent eu des clients qui se plaignaient d'avoir un disjoncteur qui sautait souvent alors qu'ils mesuraient un courant bien en dessous du seuil de déclenchement.Quand je venais faire des mesures avec un ampéremètre qui faisait des mesures True RMS,il y avait souvent des écarts de l'ordre de 30% entre les appareils.

A ce propos, sur ce site que j'ai découvert récemment :
http://www.actutem.com/valeur-crete-moye...ension-ac/

Au passage, ne pas zapper cette petite phrase :
La valeur efficace indique donc la « capacité » d’un signal alternatif à produire une puissance moyenne.

Si on était moins fâché avec la langue anglaise, quitte à utiliser RMS root mean square ...

Cordialement

forr a écrit :
A ce propos, sur ce site que j'ai découvert récemment :
http://www.actutem.com/valeur-crete-moye...ension-ac/

Au passage, ne pas zapper cette petite phrase :
La valeur efficace indique donc la « capacité » d’un signal alternatif à produire une puissance moyenne.

Ce site est bien fait et clair.Néanmoins le terme de puissance moyenne est une affirmation qui n'est pas expliquée.
Je commence à croire qu'en fait il s'agirait d'une puissance efficace moyenne!Big Grin

Grand_Floyd a écrit :
Ce site est bien fait et clair.Néanmoins le terme de puissance moyenne est une affirmation qui n'est pas expliquée.


Sans autre précision, une moyenne se réfère à une moyenne arithmétique qui est la somme des valeurs divisée par leur nombre.

La moyenne quadratique (ou RMS) est la racine carrée de la moyenne arithmétique des carrés des valeurs.

Un petit exemple sur feuille de calcul appliqué à un sinus de valeur crête 14.14 V appliqué à une résistance de 2 Ohm :

Bonjour Forr,
Le calcul (colonne E) semble faire P = U^2. R au lieu de P=U^2/R
(... corrigé)
Bonjour Jimbee,

jimbee a écrit :
Bonjour Forr, Le calcul (colonne E) semble faire P = U^2. R au lieu de P=U^2/R

Comme d'hab avec moi, de grosses erreurs dans ce genre d'exercice (il y en avait plusieurs et j'invoquerai comme excuse d'avoir quitté mon ordinateur en urgence et mais ai voulu poster auparavant). Comme d'hab, ça n'a pas échappé à mon correcteur favori. Merci.

L'histoire des sciences est une histoire d'erreurs rectifiées.
Henri Bergson cité par Aurélien Barrau

URLs de référence