MELAUDIA :: forums

Version complète: Pavillons et Guides d'Ondes pour les nuls
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonsoir

Je vois sur pas mal de sites US (comme Diyaudio) des commentaires ?logieux sur les guides d'ondes, voire certaines controverses avec les tenants des pavillons. J'avoue y perdre mon latin entre ces deux "chapelles", n'ayant pas la possibilit? de comparer les deux. Sur Melaudia, seule l'approche Pavillon semble retenue par nos distingu?s audiophiles Rolleyes

Quelqu'un pourrait-il synth?tiser, en fran?ais, ces deux approches, leurs bases scientifiques, les r?sultats obtenus (? moteurs ?quivalents) si possible avec des mesures, les avantages et inconv?nients ? Les guides d'onde sont ils des pavillons ? directivit? constante, dont-on parle peu chez Melaudia, et r?ciproquement ?

Serait-ce un th?me pour une journ?e d'?co?te comparative Melaudia ?

Merci beaucoup
Jean-Louis

PS : sujet lanc? par pur d?sir de comprendre et sans int?r?t pol?mique
Bonjour

Manifestement le sujet ne passionne pas, ou j'ai du mal poser la probl?matique !? Personne n'a un avis pour lancer le d?bat ? Aucune exp?rimentation ?

Ce que j'ai cru comprendre
- les guides d'onde, moins profonds que les pavillons, ne seraient pas affect?s par les r?sonnances qui peuvent poser probl?me sur les pavillons, le son serait donc plus naturel.
- l'amorce de pavillon permettrait
.. un meilleur contr?le de directivit? (moins d'influence de la pi?ce d'?coute, possibilit? d'harmoniser la directivit? des diff?rents HP)
.. une distorsion r?duite par rapport aux HP traditionnels (sans compression)
- il semblerait que les pavillons ? Directivit? Constante soient des guides d'ondes

Merci de vos contributions
Jean-Louis
Bonjour,

Pour moi, un pavillon, trompe, amorce de pavillon ou guide d'onde, c'est un peu la m?me chose. Ce serait plut?t une appellation commerciale un peu ronflante, qui aujourd'hui sonne mieux psychologiquement et commercialement.
Sur les tweeters ? dome, le guide d'onde permet de resserrer la directivit? dans le bas de leur spectre, d'o?? une r?ponse polaire plus similaire au (boomer)-m?dium aux fr?quences de raccordement, ainsi qu'une diminution des diffractions par effet de bord. De plus, cela augmente sensiblement le rendement, donc moins de distortion en fonction de la puissance, mais ? voir si le pavillon n'en cr?e pas d'autres ...
Chez SEAS, ils ont sorti un tweeter comme cela (ils appellent d'ailleurs cela Lens : lentille, objectif ... ) :
http://www.seas.no/index.php?option=com_...Itemid=179

Benjy
Le terme guide d'onde est g?n?ral. Pour dire qu'une extr?mit? du guide est en l'air, on utilise par exemple "cornet" en hyper-fr?quences, "pavillon" en audio. Curieusement, le mot "tuyau" n'est pas ? la mode Big Grin

Thierry
les anglo-saxons s?parent bien les "waveguides" des "horns", m?me si globalement c'est de la m?me famille, et leur attribuent des propri?t?s particuli?res, li?es au fait que les wave-guide sont plus courts. Voire par exemple les enceintes de Genelec
Comment ces guides d'onde sont-ils calcul?s, est-ce juste une formule interm?diaire entre pavillons et charge classique voire du marketing pur ?

cdt

Jean-Louis P a écrit :
Bonjour

Manifestement le sujet ne passionne pas, ou j'ai du mal poser la probl?matique !? Personne n'a un avis pour lancer le d?bat ? Aucune exp?rimentation ?

Ce que j'ai cru comprendre
- les guides d'onde, moins profonds que les pavillons, ne seraient pas affect?s par les r?sonnances qui peuvent poser probl?me sur les pavillons, le son serait donc plus naturel.
- l'amorce de pavillon permettrait
.. un meilleur contr?le de directivit? (moins d'influence de la pi?ce d'?coute, possibilit? d'harmoniser la directivit? des diff?rents HP)
.. une distorsion r?duite par rapport aux HP traditionnels (sans compression)
- il semblerait que les pavillons ? Directivit? Constante soient des guides d'ondes

Merci de vos contributions
Jean-Louis


Pour moi, les guides d'onde ne sont qu'un type de profil de pavillon, et il y a bien d'autres profils : exponentiel, conique, hypex, jmlc, directivit? contr?l?e, etc

En g?n?ral, chaque type de profil est en fait une famille de profil, qui peut varier continument avec un param?tre.

Pour chaque formule d'expansion, il y a des pavillons plus ou moins tronqu?s, ronds, rectangulaires, sectoriel, multicellulaires, avec lentille acoustique, repli?s, etc

Bref, il y en a un paquet.

L'objectif de ces profils est toujours d'essayer d'obtenir un compromis entre des propri?t?s contradictoires (par exemple : taille r?duite et Fc basse). Il faut se souvenir que le "bon compromis" pour une salle de 1000 places n'est pas forc?ment le "bon compromis" pour un auditorium de 30m2 avec un seul auditeur...

En ce qui concerne le guide d'onde, si il suscite peu d'int?r?t, c'est sans doute qu'il y a une raison : c'est en fait un simple pavillon conique, avec un raccord (parabolique) ? la gorge pour diminuer (un peu) les diffractions.

Le pavillon conique est le pire qui soit, il a vite ?t? remplac? par des pavillons "? p?tales" (cf grammophone) , on ne le trouve gu?re que sur les premiers lecteurs de cylindres ou les phonographes bas de gamme . Seulement, voil?, le pavillon conique a un ?norme avantage : il ne co?te pas cher ? fabriquer.

Alors on a vu pas mal de tentatives technico-marketing pour le r?habiliter ou l'am?liorer : d?s le lecteur de cylindres (Edison), on a essay? d'?vaser la bouche, ? la mani?re des trompettes. Avec les guides d'onde, il s'agit "d'arrondir" la gorge pour ?viter les ruptures de profil. Mais ?a reste, de mon point de vue, un caut?re sur une jambe de bois.

J?r?me

[i]Le pavillon conique est le pire qui soit, il a vite ?t? remplac? par des pavillons "? p?tales" (cf grammophone) , on ne le trouve gu?re que sur les premiers lecteurs de cylindres ou les phonographes bas de gamme . Seulement, voil?, le pavillon conique a un ?norme avantage : il ne co?te pas cher ? fabriquer.

Alors on a vu pas mal de tentatives technico-marketing pour le r?habiliter ou l'am?liorer : d?s le lecteur de cylindres (Edison), on a essay? d'?vaser la bouche, ? la mani?re des trompettes. Avec les guides d'onde, il s'agit "d'arrondir" la gorge pour ?viter les ruptures de profil. Mais ?a reste, de mon point de vue, un caut?re sur une jambe de bois.

J?r?me
[/quote]
[/i]

Avez-vous d?j? essay? un pavillon conique. Je viens d'en fabriquer tout en continuant ? ?laborer un Iwata en bois, bien long ? former et fastidieux, vois pas encore le bout du tunnel...Je pensais les coniques faciles ? travailler, j'en ai bav? aussi. Douze pans en bois ? ajuster au millim?tres, ce n'est pas facile et co?te son pesant de bois.

Ayant lu beaucoup d'affirmations n?gatives sur des coniques, je me suis attendu d?s les premi?res ?coutes ? recevoir une bonne douche ?cossaise avec gla?ons, puni de ne pas avoir choisi la tr?s sainte ?volution de l'obsolescence.

Elle n'est pas arriv?e, seul l'?motion devant la voix de Jan DeGaetani dans des Lieder de Wolf est sortie de ces pavillons coniques et aurait bien fondu toute la banquise...

On peut parfois se passer des mesures, sachant qu'entre les mesures graphiques et la r?alit? per?ue, un monde plus complexe s'y ?tend, autant qu'entre le r?el et son image. Aller au concert tr?s souvent, entendre des voix et instruments acoustiques, nourrit mieux l'oreille que des graphiques, qui ne flatteront que les yeux...

Tout d?pend du filtrage, on ne filtrera pas une compression ou un haut parleur sur un pavillon conique de la m?me mani?re qu'avec un autre syst?me de pavillon, ce n'est pas comparable s?rieusement.

Et puis la musicalit?, terme ?trange, qui ne se mesure pas, qui n'est pas une science exacte, mais un art, celui d'?quilibrer des contradictions. De m?me que l'acoustique est une science tout comme la m?decine, leurs pratiques seraient plut?t un art...Pas si simple...

En tous les cas, j'ai ?t? ?merveill? de ce que peut donner d?j? un conique duod?cagonne ? 60 degr?s d'ouverture, sur les voix, le piano, le saxo, la clarinette, les cordes, les cuivres et m?me les coups de timbales, quelle musicalit?, quel bond en qualit? par rapport au syst?me sans pavillon, et la pr?cision de l'image sonore, la localisation des instruments. Coloration! elle reste minime car chaque disque est per?u totalement diff?remment, chaque prise de son. Et puis pas difficile ? filtrer, une journ?e ? peine pour optimiser le filtrage et avec des pentes ? 6 db et c'est encore perfectible. Je ne parle que d'exp?rience et d'exp?rimentation, c'est peu, mais c'est du concret.

Et si demain je m'imagine que je pourrai mettre l'Iwata( Pas encore terminer, des heures de travail encore) ? la place du conique et que ce sera mieux, je me mettrai alors le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. Ce sera autre chose et il faudra tout revoir le filtrage, tout comme on change un haut parleur dans une enceinte ?quilibr?e, c'est presque impossible sans toucher au filtrage...?quilibre quand tu nous tiens...

Cordialement
C'est une exp?rience tr?s int?ressante Jean-Fran?ois, il y a quelques concepteurs US qui ne jurent que par les pavillons coniques m?me si ? priori ils ne permettent pas d'avoir une bande passante aussi large que les expo. Poste nous des photos de ta r?alisation et des mesures si tu en as. Quels sont tes drivers ?

Bien cdt
JLouis
http://img259.imageshack.us/img259/3884/...onique.jpg

Suis en train de finir le placage en bois dur.

C'est un 38 Monacor, un d?me Mercurial de 54 mmm et une compression Fostex. L'ensemble doit faire un rendement autour de 98 db et 8,2 ohms de r?sistance. C'est encore perfectible sur le filtrage et le c?blage provisoire. Mais c'est d?j? plus performant et musical que mes panneaux Magnepan que j'appr?cie toujours. Pour reproduire la voix humaine et les instruments acoustiques, le pavillon quel qu'il soit, est vraiment la voix royale...J'en suis maintenant convaincu et ne retournerai plus en arri?re...

Le 38 est dans un bafflage, que j'ai calcul?, Onken-Jensen de 270 litres, renforc?, plus de cent kilos, en agglo HD, sapin et contreplaqu?, et chanvre pour l'amortissement, une parois sur deux. L'?quipage mobile du Monacor est de 78 grammes. Il descend tr?s bien, ferme et propre, avec un tr?s bon rendement, mais monte pas tr?s bien m?me s'il est fait pour monter jusqu'? deux milles, d'apr?s le fabriquant...!..?.... Il y a une petite r?sonance, je pense vers 100hz. Passer de Magnepan au 38 baffl?, c'est un compromis. En effet le grand avantage des panneaux est cette absence totale de r?sonance, aucun autre syst?me n'a cette neutralit?, mais avec le d?faut de sonner un peu ?triquer avec un manque de mati?re et de chaleur sur les voix, les cuivres et les vents, et surtout un manque de dynamique. Le D?me m'?tonne beaucoup, tr?s vif et d?fini, sans agressivit?, mais il est filtr? un peu trop bas, peur de pousser la puissance, filtrage de premier ordre oblige. Mais comme le pavillon lui donne un tr?s haut rendement, m?me d? mettre une r?sistance s?rie( recalcul? la valeur des condensateurs), il travaille bien en dessous de sa puissance admissible, dans un rapport de de un ? trente deux. Je suis ?tonn? du rendement que procure un pavillon de 70 centim?tres, c'est impressionnant...Peu de colorations g?nantes ? l'?coute, les qualit?s passe devant. Peut ?tre un l?ger manque du ? un chevauchement avec la compression d'aigu, car je laisse le m?dium monter jusqu'? dix milles hz, ces fr?quences n'?tant plus amplifi?s par le pavillon en regard de celle entre 400 et 4000 qui gagnent au moins14 db, ce qui ?vite la self en s?rie, quand on peut ?viter...

Prochaine ?tape, je vais vite passer au filtrage en s?rie, montage que je connais tr?s mal, suis tellement habitu? ? penser chaque voix s?par?ment, l? tout se m?lange dans la t?te...

Et puis passer ensuite au pavillon avant conique pour le grave. Cela demande encore du temps et de l'huile de coude.

Des mesures! Je me suis toujours fi? ? mon oreille. Depuis que j'?tais gamin je bricolais des baffles pour moi-m?me et mes amis, comme tout fauch? qui n'avait pas les moyens de s'offrir de la marque. Et puis je vais tr?s souvent au concert entendre des voix et des instruments acoustiques non amplifi?s par des sonorisations, cela me remet les trous en face des oreilles.

Cordialement
Earl Geddes a poussé assez loin la conception des guides d'ondes. D'ailleurs, il les utilise dans des enceintes qu'il commercialise. De plus, il intervient sur le forum DIYaudio. Encore une belle approche d'un constructeur qui partage aussi à la communauté.

Je trouve cela approprié d'ajouter à ce fil, même s'il date un peu, le lien sur le chapitre des guides d'ondes issu du livre Audio Transducer de M. Geddes, c'est en anglais. Cela permettra peut-être de démystifier ce que sont les guides d'ondes:

http://www.gedlee.com/downloads/AT/Chapter_6.pdf

Sébastien
Pages: 1 2
URLs de référence