MELAUDIA :: forums

Version complète: Contrôle en courant des HPs
Vous regardez actuellement la version basse qualité d'un document. Voir la version complète avec le bon formatage.
Bonjour,

La vision classique du controle en courant d'un haut-parleur qu'ont la plupart des audiophiles est bas?e sur une mauvaise application de la loi d'Ohm. On peut la r?sumer ainsi:
_ la courbe d'imp?dance ?lectrique d'un haut-parleur est chahut?e
donc si on l'alimente en courant par un ampliifcateur en transconductance ou encore au travers d'une r?sistance s?rie de grande valeur la courbe de r?ponse sera chahut?e.

C'est une mauvaise mani?re de voir les choses car l'imp?dance d'un haut-parleur ne se r?sume pas ? la courbe donnant le module de l'imp?dance ?lectrique en fonction de la fr?quence.

D'apr?s moi il est bien pr?f?rable de consid?rer tous les aspects de l'imp?dance et la courbe de phase est aussi importante ? consid?rer. Toutefois celle ci est difficile ? utiliser et mieux vaut consid?rer l'imp?dance ?lectrique sous sa forme impulsionelle qui am?ne ? voir comment l'?nergie est stock?e puis relach?e dans le temps.

Pour un haut-parleur (?lectrodynamqiue) parfait la courbe d'imp?dance est tr?s simple ? mod?liser, c'est celle d'un circuit r?sonateur RLC. Parmi les caract?ristiques qui apportent des perturbations ? la courbe d'im?pdance il y a ensuite:
1) celles qui se rapportent ? des caract?ristqiues physiques du haut-parleurs li?es au choix fait durant sa conception et au probl?me de r?slisation,
2) celles li?es ? la charge du haut-parleur (variation de la fr?quence de r?sonance, apparition de pics d'imp?dance ?lectrique secondaires additionnels , ...

Dans le haut-parleur r?el il existe souvent des ?l?ments qui stockent l'?nergie, r?sonent et restituent l'?nergie de mani?re diff?r?e. Ces ?l?ments sont rarement situ?es au niveau de la membrane qui rayonne, l'?nergie lib?r?e par chaque ?lement sera donc ?galement rayonn?e avec retard. Il est donc tr?s important de bien consid?rer cet aspect temporel qui a des r?percussions ? la fois sur l'imp?dance ?lectrique et sur la r?ponse du haut-parleur.

Voici des r?sultats de l'analyse, faite ? ETF2010 de la TAD TD2001 de M?laudia sur le pavillon J321 de couleur noire offert par Marco Henry ? M?laudia .

[attachment=2066]

On verra que la cavit? situ?e en arri?re de la bobine et qui stocke, r?sonne vers 1600Hz et restitue l'?nergie avec retard et dont on sait qu'elle a un effet important sur la courbe d'imp?dance ?lectrique de la TD2001 a aussi un efeft sur la courbe de phase, la courbe de retard de groupe et la courbe de r?ponse. Elle a aussi un effet visible en trois points des spectrogrammes (les zones limit?es par un trait noire r?sultent d'une soustraction du spectrogramme de la TD2001 control? en tension avec le spectrogramme de la TD2001 control? en courant).

L'effet de l'inductance de la bobine est aussi bien visible sur plusieurs de ces courbes. Le controle en courant permet d'en minimiser les effets et d'obtenir une r?ponse plus lin?aire (et descendant de mani?re douce et non abrupte dans l'aigu). D'autre part, le contr?le en courant, permet de diminuer la distorsion au dessus de 2000Hz.


On verra ?galement ci-apr?s le r?sultats de mesures effectu?es ? Bezons en 2009 sur le pavillon en aluminium de Fr?d?ric Fontaine chargeant la TAD TD2001 (attention dans ce cas la mesure est faite avec le filtre passe-haut).

[attachment=2067]

Cordiales salutations,

Jean-Michel Le Cl?ac'h
Voici en fichier attach? les courbes de r?ponse d'un haut-parleur Fostex FE103 sigma mont? en enceinte close de 86 litres.

En rouge: courbe de r?ponse pour un contr?le en courant du haut-parleur donnant une coupure basse vers 55Hz.

En bleu: courbe de r?ponse pour un contr?le en tension du haut-parleur donnant une coupure basse vers 150Hz

[attachment=2068]

Cordiales salutations,

Jean-Michel Le Cl?ac'h
Tout cela m'a l'air int?ressant mais je ne vois pas bien l'objectif de la d?monstration.

Qu'un HP repr?sente une charge plus complexe que sa seule r?sistance ou imp?dance, variable de surcroit en fonction de la fr?quence, puis de la charge, ce n'est pas nouveau. Que l'interaction entre le facteur d'amortissement de l'ampli et le HP conduit/peut conduire ? des r?sultats variables en fonction du facteur en question ou du HP (et de sa charge), ce n'est pas nouveau non plus. L'anciennet? de l'article en anglais le montre bien.
Un ampli ? transistors (qui fonctionne en amplification de courant) a th?oriquement moins de mal ? fonctionner avec des enceintes qui ont une imp?dance tortur?e (c?d dont on a pas ?galis? la courbe) qu'un ampli ? lampe (qui fonctionne en amplification de tension avec des points de travail et de charge pr?cis des tubes, utilise un transfo de sortie et exige au final une certaine stabilit? de la charge); c'est connu aussi.
Un ampli ? facteur d'amortissement ?lev? (typiquement: transistors et contrer?action ?lev?) donne th?oriquement un meilleur rendu du grave en maitrisant/amortissant mieux la membrane; mais il y a ceux qui pr?f?reront quand m?me un ampli avec un facteur plus bas (typiquement: ampli ? tube ou transistor fonctionnant en SE avec peu ou pas de CR) estimant que le grave n'est pas trop "suramorti" et plus naturel etc. Rien de neuf ici non plus.

J'ai loup? quelque chose?
URLs de référence